A la uneActualité générale.Actualités

GARRIGUE. La contre-attaque du député EELV Christophe Cavard

Le député EELV Christophe Cavard. D.R/C.M
Le député EELV Christophe Cavard. D.R/C.M

"L'âme écolo" de Jean-Paul Fournier fait "doucement sourire" Christophe Cavard. Député EELV, le parlementaire fait partie de ceux qui ont voté le 24 mars la loi ALUR. Ce texte à application immédiate qui a pour ambition d'améliorer l’accès au logement, a fait sortir de ses gonds le sénateur-maire UMP Jean-Paul Fournier (lire ici) : “la loi ALUR supprime la superficie minimale des terrains constructibles en zone naturelle constructible (garrigues, NDLR) et le C.O.S (coefficient pour calculer la superficie constructible) en le remplaçant par une emprise au sol de 30% pour la Zone 1 ; 20% pour la Zone 2 et 15% pour la Zone 3". En clair : “on pourra faire construire une maison de 180 m2 (90m2 au sol e un étage) sur une parcelle de 300 m2 oui un collectif de 600m2 (300m2 au sol plus un étage)… Ce qui était impossible avant”, s'inquiète l'élu en pleine campagne pour les sénatoriales qui brandit le referendum. Une arme qui, en trois mandats, n'a jamais été dégainée par la municipalité UMP.

D.R/C.M
"Il y a, dans la garrigue, des chemins qui s'en vont
Et qui se perdent dans l'herbe sèche et les pierres"... Tiré de la chansson "garrigue" de Michel Bühler. D.R/C.M

Joint par téléphone, le député écologiste Christophe Cavard n'a pas manqué de réagir : "d'abord je tiens à dire que j'admire l'élan démocratique de Jean-Paul Fournier avec ce referendum. Je dis banco ! Mais faisons alors pour tous les grands sujets comme le TCSP ou le musée de la Romanité".

"Jean-Paul Fournier a mis ses zones de garrigues en zone constructible (...) pour ses amis promoteurs qui peuvent construire et vendre des villas très chères !", soutient Christophe Cavard. 

Se penchant sur le fond du dossier, le parlementaire s'explique : "si on a voté cette loi, c'est bien pour combattre le mitage urbain auquel s'adonnent certains maires comme Jean-Paul Fournier". Son raisonnement ? "Aujourd'hui, il faut être aisé pour acheter un terrain de plus de 1000 m2 (en Zone 1, NDLR) si on veut espérer se faire construire une maison. Jean-Paul Fournier a mis ses zones de garrigues en zone constructible. Cela a créé un appel d'air pour ses amis promoteurs qui peuvent construire et vendre des villas très chères !", vilipende l'élu. Et d'enfoncer le clou : " les règles instaurées ne sont pas là pour protéger le poumon vert de Nîmes, mais bien pour se donner le droit de bouffer de l'espace".

Selon lui, "le gouvernement, ne pouvant agir sur l'aménagement urbain qui est une compétence des mairies a réaliser cette loi pour protéger les espaces verts". Alors, si Jean-Paul Fournier veut vraiment préserver la garrigue, "il n'a qu'à placer ces zones en terrain non constructible. Et je suis même prêt à venir pour le soutenir". Pas sûr que l'invitation soit très bien accueillie par la municipalité…

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “GARRIGUE. La contre-attaque du député EELV Christophe Cavard”

  1. Notre vieux Maire, enfin Sénateur Maire, grand bétonneur devant l’éternel, œuvre pour attirer les retraités, les gens aisés dans la cité d’Antonin.
    Mais cela sans se préoccuper dans un premier temps de refaire vivre le centre de la ville où des centaines de logements sont vides.
    Dans les quartiers périphériques où règne de l’insalubrité dans chaque cage d’escalier…..
    Que faisons nous des ressources naturelles, les villas en garrigue consomment bien plus d’eau qu’un appartement dans le centre!
    Nous allons connaitre dans la décennie prochaine des restrictions d’eau tous les ans…..(source GIEC) principalement dans le Sud de l’Europe.

    Devons nous accueillir sur notre territoire toutes les fortunes d’Europe au mépris des ressources Naturelles?

    Faites un peu de Politique M Fournier ne pensez pas simplement à vos collègues ou camarades promoteurs…..

  2. Il y a un recours contre l’abrogation du permis de Montélimar (gaz de schiste) en cours.
    Le périmètre de ce permis englobe Nîmes Nord-garrigue.
    http://www.eco-sapiens.com/gaz-de-schiste.php
    Nous devons geler tt constructions habitables dans l’attente du jugement.
    De nouvelles techniques d’exploitations « propres » peuvent débloquer certaines situations.
    Ne gâchons pas ce potentiel. Que Fournier et Cavard ne s’emballent pas. Il y a de la création de richesses et d’emplois en jeu.

  3. C CAVARD a raison il faut arréter de bouffer de la terre pour des villas dans lesquelles habitent 2,6 personnes en moyenne, ce n’est plus possible. FOURNIER c’est le passé et aussi le passif. Dommage que les nîmois ne l’aient pas compris . Bémol pour C CAVARD il est un amateur de corridas et çà c’est pas la modernité, c’est même l’obscurantisme!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité