Actualité générale.ActualitésAutres sports

SPORTS MECANIQUES Le 43ème rallye du Gard prêt à démarrer

Hier soir, à Alès, lors de la présentation de la 43ème édition du rallye du Gard (TA)
Hier soir, à Alès, lors de la présentation de la 43ème édition du rallye du Gard (TA)

Le 43ème rallye national du Gard se tiendra ce week-end entre Bessèges, le pôle mécanique d’Alès, Gagnières ou encore Branoux-les-Taillades.

« Une vraie reconnaissance »

Epreuve historique, le rallye du Gard sera pour cette édition « placé sous les couleurs du losange » selon l’expression du président de l’Association Sportive Automobile (ASA) d’Alès Samuel Teissier, puisqu’il s’est vu intégré au challenge Renault Sport.

Pour Samuel Teissier, l’appui du constructeur tricolore est une « vraie reconnaissance pour le travail et le sérieux effectués par toute l’équipe de bénévoles. » Il faut dire que seulement 10 épreuves dans toute la France font partie du challenge.

18 équipages engagés dans le challenge Renault Sport rejoindront donc ceux concourant pour la Coupe de France des Rallyes ainsi que les VHC, la catégorie regroupant les véhicules historiques.

Le parcours reste quant à lui quasi identique à celui de l’année dernière. Le changement est à chercher du côté du parc d’assistance de la première étape qui prendra ses quartiers au Pôle Mécanique d’Alès Agglomération. Pour Loriano Tosi, président délégué de l’ASA d’Alès, ce changement est notamment dû à « des questions de place ».

Le président délégué de l'ASA d'Alès Loriano Tosi, le président de l'ASA d'Alès Samuel Teissier et la directrice de la compétition Renault Sport Technologies Céline Gues (TA)
Le président délégué de l'ASA d'Alès Loriano Tosi, le président de l'ASA d'Alès Samuel Teissier et la directrice de la compétition Renault Sport Technologies Céline Gues (TA)

« De belles bagarres » en perspective

Une centaine d’équipages en tout concourront ce week-end, parmi lesquels le triple vainqueur de l’épreuve et tenant du titre Richard Génesca et son copilote Fabrice Nambruyde, qui s’élanceront cette fois-ci au volant d’une Renault Clio et non plus de leur Subaru Impreza.

Le cévenol Dorian Nicolas partira quant à lui au volant d’une Renault Clio R3 dans le cadre du challenge Renault Sport. S’il estime voir un avantage dû à sa connaissance des spéciales, le pilote estime que « le plateau est assez relevé. On essaiera d’être les mieux placés. Si on peut faire un podium sur le trophée, on le fera. »

Quant à Fabrice Morel, engagé sur Mitsubishi Lancer evo 9, il avoue « apprécier beaucoup » ce rallye, notamment pour « ses spéciales magnifiques », et a promis de « faire le maximum de spectacle. »

Un souhait partagé par les organisateurs, Samuel Teissier assurant déjà que le public aurait droit à « de belles bagarres. » 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité