A la uneActualitésFaits DiversFaits divers.InsolitePolémique.

MONTFAUCON Le village où les chats disparaissent mystérieusement…

Affiche déposée dans le village de Montfaucon. TD
Affiche déposée dans le village de Montfaucon. TD

Montfaucon, petite commune de 1.500 âmes du Gard-Rhodanien. Ce vendredi après-midi, un soleil généreux tape dans les rues désertes du village. Ces mêmes rues où depuis quelques semaines, sans que personne ne puisse expliquer ni comment ni pourquoi, les chats disparaissent, comme s’ils se volatilisaient subitement. Sur les arrêts de bus, sur les panneaux de signalisation, les affiches se multiplient : « Perdu. Tigrou. Chat tigré à poil court (…) Si vous apercevez ce chat, merci de me contacter au… ».

Anne Spiers avec l'un de ses chats. TD
Anne Spiers avec l'un de ses chats. TD

Anne Spiers, une habitante de Montfaucon depuis maintenant sept ans, vient de perdre quatre chats en un mois : Bambou, Prunelle, Tigrou et Lila. Une coïncidence ? Certainement pas pour cette amoureuse des animaux : « Tigrou vivait avec moi depuis six ans, Prunelle depuis quatre ans et les deux autres depuis huit mois. Vous pouvez m’expliquer pourquoi ils ont tous disparu en même temps ? Ce n’est pas un hasard… » A en croire Anne Spiers, elle ne serait hélas pas la seule victime du village. « Il y a aussi Anne-Marie Romanin, une dame qui s’occupe beaucoup des chats errants du village. Elle s’occupait, entre autres, des six chats d’une femme qui est décédée. Cinq des six chats ont disparu ! », s’étonne encore Anne. Un dernier habitant aurait, lui aussi, perdu son chat Tigrou. Dix chats auraient donc disparu en quatre mois à peine. Des chiffres bien trop élevés pour les habitants qui déposent plainte auprès des gendarmes.

En attendant que les forces de l’ordre élucident le mystère, Anne reste vigilante : « Je les surveille mais je ne peux pas les empêcher de vivre. On me conseille de les enfermer mais c’est malheureux : j’ai un jardin de 800m2 ». Quand on évoque avec elle les raisons de ces disparitions soudaines, Anne a son opinion : « Je pense qu’ils sont attrapés pour leurs poils. Pour faire des peaux de bêtes » avant d’appeler les associations de défense des animaux à se mobiliser pour cette cause : « Il faut réagir ! ». Le message est passé...

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité