ActualitésPolémique.

RYTHMES SCOLAIRES La FCPE du Gard se demande « à quoi joue la Ville de Nîmes ? »

Capture d’écran 2014-06-27 à 17.18.17

 

 

La polémique autour des rythmes scolaires dans le Gard et particulièrement à Nîmes est loin de cesser.

A présent, c'est la fédération des parents d'élèves, la FCPE du Gard qui réagit à travers un communiqué :

"Alors que la date du Comité Départemental de l’Education Nationale approche (3 juillet 2014), la polémique autour de Nîmes prend des proportions « ubuesques » ! Cet hiver, après une concertation qualifiée d'exemplaire dans les différentes phases de son Projet Educatif Territorial, la municipalité de Nîmes présentait sa proposition de mise en place des nouveaux rythmes scolaires : une matinée de classe le mercredi, des journées de classe plus courtes (5h15), une pause déjeuner de 2 heures et 45 minutes d’activités périscolaires en fin d’après-midi. Ces horaires étaient validés et annexés au règlement départemental lors du CDEN du 24 février 2014.  

Suite au décret Hamon, la Ville de Nîmes annonçait, le 18 juin dernier, vouloir finalement regrouper les activités périscolaires le vendredi après-midi. Cette proposition, que rejette la FCPE du Gard, va à l’encontre de l’intérêt des enfants : les journées des élèves ne seraient pas allégées (6 heures de classe le lundi, mardi et jeudi). Alors que dans le projet initial, il avait toujours été clair que les activités périscolaires seraient gratuites pour les familles, désormais, pour la municipalité, la question ne semble plus aussi tranchée... La FCPE du Gard insiste sur l’importance de la gratuité afin de garantir l’égal accès de tous les enfants à ces activités. 

Date butoir dépassée, résultats de votes contestés : la mairie veut-elle passer en force ? L’annonce du nouveau projet de la municipalité a été faite alors que la date butoir du 6 juin fixée par la circulaire Hamon était déjà dépassée. Dans ces conditions, aucune concertation n’a pu avoir lieu sereinement. Des conseils d’école extraordinaires se sont tenus en urgence, certains ont eu à se prononcer jusqu’au lundi 23 juin au soir. De plus, les questions posées en conseil d'école étaient différentes d'une école à l'autre. Les interprétations des résultats des votes des conseils d'écoles diffèrent entre Madame le Recteur d’Académie et la municipalité de Nîmes. Dans un souci de transparence, la FCPE du Gard demande la publication des comptes-rendus et des décomptes de votes de tous les conseils d’école de Nîmes. En attendant, elle considère que le projet regroupant les activités périscolaires le vendredi après-midi n’a pas été validé. Pour la FCPE du Gard, seul le projet initial de la Ville de Nîmes (activités périscolaires le lundi, mardi, jeudi et vendredi), conforme à l'esprit de la réforme des rythmes scolaires, a été acté. Ces horaires sont d’ailleurs ceux qui apparaissent comme validés sur le site du Ministère de l'Education Nationale. Toute autre modalité de mise en place des nouveaux rythmes scolaires remettrait en question les discussions menées depuis de longs mois entre la FCPE du Gard, représentante des parents d’élèves, et les services de la ville de Nîmes. La gratuité des activités périscolaires est un principe sur lequel nous ne transigerons pas."

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité