Actualité générale.Actualités

ALÈS De plus en plus de monde à la grande braderie du Secours populaire

Mireille Pesenti, responsable du comité du Secours populaire à Alès. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Mireille Pesenti, responsable du comité du Secours populaire à Alès. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Pendant trois jours cette semaine, de mercredi à vendredi, le comité du Secours populaire d'Alès organisait sa grande braderie devant l'espace André Chamson, boulevard Louis Blanc. D'année en année, les bénévoles constatent une augmentation de la fréquentation.

Peluches à 1 euro. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Peluches à 1 euro. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Grande braderie, troisième édition à Alès. Une trentaine de bénévoles sont mobilisés derrière des stands de vêtements neufs, produits hygiéniques, jouets, peluches, livres, aliments, etc. De 9 heures à 18 heures, ils accueillent les visiteurs qui sont de plus en plus nombreux, chaque année, à venir faire leurs achats ici. Avec 3 300 bénéficiaires par an, le comité alésien du Secours populaire, qui fête ses 40 ans, "ne s'arrête pas". Du vide-grenier à la grande braderie en passant par les brocantes et les marchés en tous genres, les bénévoles sont sans cesse sur le pont. "Il y a énormément de personnes qui sont dans le besoin. Ces jours-ci, nous avons reçu notre clientèle régulière mais aussi des visiteurs qui n'osent pas forcément venir nous voir directement au Secours populaire", observe Mireille Pesenti, responsable de l'association à Alès. "Nous souffrons d'un réel manque de friperie. Certains donateurs pensent que les conteneurs de vêtements qui sont au bord des routes nous appartiennent. Ce n'est pas le cas, tout va à une association qui veut faire du business !" ajoute t-elle. Le comité local achète donc des vêtements neufs, mais aussi des aliments, dans une centrale du Secours populaire à Nîmes. Tout est revendu à des prix très bas, "de 50 centimes à 5 euros pour des marques comme Nike ou Adidas".

Les personnes sont de plus en plus nombreuses à venir à la braderie. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Les personnes sont de plus en plus nombreuses à venir à la braderie. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Le reste de l'année, la friperie située au 3 rue Pablo Picasso est ouverte toute l'année, du lundi au vendredi midi, de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures. La brocante se tient au dépôt de meubles, au 25 faubourg d'Auvergne, le lundi et vendredi matin, mardi et jeudi après midi, mercredi toute la journée. Le local alimentaire, au 14 rue Jean Moulin, est ouvert du lundi au vendredi midi. Tous les lundis, le comité du Secours populaire d'Alès est sur le marché de la place de l'Hôtel de ville.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité