Actualité générale.Actualités

BEAUCAIRE Après consultation, la ville met en place sa réforme des rythmes scolaires

Julian Sanchez, maire FN de Beaucaire. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Julian Sanchez, maire FN de Beaucaire. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Opposé ou non, pas le choix : les maires vont devoir mettre en place la réforme des rythmes scolaires... Autant le faire dans la consultation. Après une réunion publique la semaine dernière sur la question, la mairie de Beaucaire a organisé ce matin un sondage dans la totalité des écoles de la commune, auprès des parents d'élèves.

Selon les résultats et selon la municipalité, 83,90 % sont contre la réforme voulue par le gouvernement contre seulement 16,10% pour.

Concernant les temps d'activités périscolaire, un peu plus de 50% des parents préfèrent l'organisation d'activités une heure par jour sur 3 jours (les lundis, mardis et jeudis) tandis que 49,68% aimeraient que ces activités se déroulent pendant trois heures, le vendredi après-midi. Pour la municipalité : "la Ville FN de Beaucaire a consulté les parents et appliquera ce qu'ils ont décidé. Un bel exemple de démocratie dont certains devraient s'inspirer au plus haut niveau de l'Etat !".

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “BEAUCAIRE Après consultation, la ville met en place sa réforme des rythmes scolaires”

  1. Celà fait juste deux mois que l’adjointe à l’éducation annone dans les conseils d’école que les parents doivent accepter la réforme et avec des activités à minima car le maire veut faire des économies. En une semaine, et moins de 5 jours avant la fin des cours, il organise un référendum en posant des questions qui de toute façon ne changeront rien à sa décision. Moins de 50% des enfants étaient en classe le jour du référendum et de nombreux parents n’avait pas reçu la lettre du maire.
    Si le maire avait vraiment voulu consulter les beaucairois, il aurait du le faire dès le lendemain des élections. Pour celà, il eut fallu que l’éducation figure dans son programme électoral ce qui n’était pas le cas puisque selon lui l’insécurité et l’immigration était la raison de tous les maux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité