A la uneEconomieEconomie.L'Eco du Mardi

L’ECO DU MARDI Mas des bulles, une nuit la tête dans les étoiles

Mas des bulles. Photo : Stéphanie Marin.
Mas des bulles. Photo : Stéphanie Marin.

En partenariat avec les CCI de Nîmes et d’Alès-Cévennes, Objectif Gard vous offre, chaque mardi, un focus sur la situation économique du Gard. Coup de projecteur cette semaine sur le tourisme insolite et le Mas des bulles, qui offre de mars à octobre des nuits insolites au coeur des Cévennes. 

On connaissait les yourtes, les tentes marocaines et les cabanes dans les arbres… Catherine et Franck Aubry ont tenté les bulles nichées dans la forêt cévenole : le Mas des bulles à Saint-Sébastien-d'Aigrefeuille. Ce petit coin de paradis est géré depuis deux ans par le couple Haut-Savoyard tombé amoureux du lieu il y a des années. L'idée des hébergeurs : offrir aux vacanciers une nuit inoubliable. Grâce à des bulles semi-transparentes de quatre mètres de diamètre, les visiteurs ont la possibilité d'admirer les plus belles nuits étoilées et la végétation luxuriante sans subir les désagréments d'une nuit à la belle étoile.

A 164 euros la nuit pour deux personnes - 148 euros pour deux nuits consécutives-, la principale clientèle du Mas se compose "de chefs d'entreprise, de cadres mais aussi de jeunes qui cassent leur tirelire", remarque Franck. Bubble Stars, Bubble Sky et Bubble Dream, qui inspire dit-on les rêves les plus doux et romantiques... Le couple a baptisé chacune de ses habitations. Une mini bulle est même dédiée aux enfants.

Photo : Stéphanie Marin.
Photo : Stéphanie Marin.

Au-delà du site touristique, le couple s'inscrit dans une démarche éco-responsable en récupérant l'eau de pluie pour arroser le jardin et remplir la belle piscine traitée au seul et chauffée par panneaux solaires. Des toilettes sèches permettent d'économiser l'eau. "Il s'agit aussi d'une nécessité, vous imaginez bien qu'en pleine forêt c'est un peu difficile d'installer des toilettes", reconnait le gérant. Un petit-déjeuner fait-maison est compris dans le prix de la chambre et un panier repas pour deux personnes, préparés avec les producteurs locaux, est disponible à partir de 34 euros.

Pour créer ce coin de paradis, les hébergeurs ont nourri leur réflexion pendant deux ans et ont effectué un an de travaux. Mais quand on aime, on ne compte pas ! Aujourd'hui, le nid d'amour accueille les tourtereaux les plus fougueux désireux de renouer avec la nature en toute intimité…

Coralie Mollaret

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité