A la uneActualité générale.Actualités

ALÈS Fous chantants : C’est parti pour une semaine de répétitions !

Les répétitions ont débuté ce matin avec Jacky Locks. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Les répétitions ont débuté ce matin avec Jacky Locks. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Le concert des Fous Chantants, c'est samedi 26 juillet à 21h45 aux arènes d'Alès. Hier, 800 choristes des quatre coins de la France sont arrivés en terre cévenole pour attaquer une semaine de répétitions. Sous la houlette des chefs de chœurs, les premières chansons ont résonné ce matin au Fort Vauban.

Sous un grand chapiteau installé pour l'occasion au Fort Vauban, les choristes écoutent attentivement les conseils de Jacky Locks, directeur artistique et chef de chœur. Ce dernier, à la manœuvre depuis la naissance du l'événement il y a 17 ans, fait partie des cinq chefs de chœurs qui vont préparer les chanteurs pendant une semaine. Et ce matin, les répétitions ont débuté avec grand enthousiasme sur la chanson de Zaz, Si.

Répartis en six groupes - soprano 1 et 2, alto 1 et 2, basse et ténor - les membres de la chorale connaissent déjà bien les morceaux du show. En effet, plusieurs semaines avant leur arrivée, ils ont reçu la liste des titres à travailler chez eux. En tout, plus d'une vingtaine, sur le thème des femmes cette année, seront interprétés.

Sept heures de répétitions par jour

Plus de 800 choristes font partie de l'aventure. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Plus de 800 choristes font partie de l'aventure. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

D'ici samedi prochain, les choristes ont encore de longues heures de répétitions devant eux. Environ sept heures par jour. Et à partir de mercredi, ils s'exerceront directement dans les arènes. "Ils commencent le matin un peu avant 9 heures, font une pause à midi et reprennent de 16 heures à 19 heures", explique Étienne Gounon, membre de l'organisation.

Cette année, parmi les 800 participants, 20 % d'entre eux se lancent dans l'aventure pour la première fois. Puis il y a les habitués, fidèles aux Fous Chantants depuis toujours. "Les personnes qui travaillent posent une semaine de congés spécialement pour venir !" observe Étienne.

Michel Dumazert, co-président de l'association pour la deuxième année, a "attrapé le virus". D'abord spectateur, il est ensuite passé par la case "choriste" avant d'intégrer l'organisation de l'événement. "L'ambiance est exceptionnelle. Mon seul regret, c'est de ne pas pouvoir tout faire : chanter, regarder, organiser..."

Marco, chef de chœur depuis 17 ans 

Marc-André Caron. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Marc-André Caron. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Le québécois Marc-André Caron, surnommé Marco, est chef de chœur depuis le début. "C'est toujours la même effervescence. En terme de qualité, c'est encore mieux chaque année, même si il y avait déjà des choses magnifiques dès les premières éditions. Maintenant, nous avons l'expérience et les choristes qui reviennent aussi !" commente t-il.

Et d'ajouter : "Nous vivons cette semaine de répétitions dans la volonté de donner aux spectateurs quelque chose d'unique. Chaque année a sa couleur".

Arrivé à Alès mercredi pour avoir le temps de se remettre du décalage horaire, Marco est à présent en pleine forme pour démarrer la saison 2014 des Fous Chantants, dans la convivialité et la bonne humeur.

Lire aussi

ALES Le 26 juillet, les Fous chantants vont soulever les arènes avec Amel Bent

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité