A la uneActualité générale.Actualités

MÉJANNES-LE-CLAP La médaille d’or du tourisme honore le responsable de la grotte de la Salamandre

Didier Martin, préfet du Gard et Daniel Lelièvre, responsable de la grotte de la Salamandre. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Didier Martin, préfet du Gard et Daniel Lelièvre, responsable de la grotte de la Salamandre. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Il s'appelle Daniel Lelièvre et a mené un long combat, avec une équipe passionnée, pour que la grotte de la Salamandre, située à Méjannes-le-Clap, soit ouverte au public. Un an après son inauguration, le responsable de cet aven incroyable a reçu la médaille d'or du tourisme des mains de Didier Martin, préfet du Gard.

C'est au cœur même de l'immensité de la grotte que les personnalités politiques locales se sont réunies pour honorer Daniel Lelièvre. Au beau milieu des jeux de lumières et des extravagantes concrétions, Didier Martin a salué le travail mené par le responsable pour rendre ce lieu accessible au public, dont les personnes à mobilité réduite. "Vous avez réussi à conjuguer des contraintes de nature économique, réglementaire et environnementale. L'ouverture de ce site a nécessité un travail de longue haleine et s'inscrit aujourd'hui dans la politique de développement touristique. Sans initiatives privées comme la vôtre, la mobilisation des pouvoirs publics en faveur du tourisme serait vaine", a affirmé Didier Martin lors d'un long discours.

Remise de médailles au sein même de la grotte. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Remise de médailles au sein même de la grotte. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Découverte par des spéléologues nîmois en 1965, la grotte de la Salamandre est longtemps restée dans l'ombre. En 1976, Daniel Lelièvre y fait sa première descente. Plus tard, il se lance dans le projet fou de faire découvrir cette merveille au grand public. Il embarque avec lui son compagnon d’aventures souterraines Pierre Bevengut, spéléologue professionnel, aujourd'hui son associé. Avec ses fonds propres, ceux d’amis de longue date et le soutien des élus locaux, il démarre une longue étude pour s’adapter aux spécificités du site naturel et déterminer les méthodes qui permettront d’aménager la grotte en respectant ses concrétions les plus fragiles. En juin 2013, la grotte de la Salamandre est enfin dévoilée.

"C'est une entreprise éminemment risqué, créé sur la seule base de la confiance et de l'amitié. Elle n'aurait jamais pu voir le jour sans la présence de nombreux acteurs", a souligné Daniel Lelièvre. Et d'ajouter, modestement : "Nous n'avons fait que mettre en musique ce que la nature avait déjà écrit. J'espère que cette médaille m'apportera des oreilles attentives aux idées que je souhaite apporter dans les années à venir". Pour sa première saison, la grotte a déjà accueilli près de 30 000 visiteurs et créé une douzaine d'emplois directs.

La grotte de la Salamandre. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
La grotte de la Salamandre. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité