A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

NÎMES MÉTROPOLE Groupes politiques : la droite dans les starting-blocks, la gauche patine encore…

Yvan Lachaud, adjoint UDI au maire de Nîmes et président Nîmes Métropole. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Yvan Lachaud, adjoint UDI au maire de Nîmes et président Nîmes Métropole. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Depuis plusieurs semaines, les tractations entre les élus de l'agglo vont bon train pour constituer des groupes politiques. Si la droite a déposé ses listes, la gauche ne s'est toujours pas mise d'accord faisant la part belle au FN, seul groupe d'opposition. 

Depuis l'élection municipale et son troisième tour qui visait à élire le président de l'agglomération Yvan Lachaud, les 96 élus cogitent, tractent et négocient entre eux pour la formation de leur groupe politique. Composé au minimum de six conseillers communautaires, le groupe une fois constitué se verra attribuer par Nîmes Métropole un local, un secrétaire mais aussi et surtout un droit d'expression dans la gazette intercommunale et bien sûr en conseil. Pour l'instant quatre groupes, tous de droite, ont officiellement déposé leur liste tandis qu'à gauche on patine… Sans grande surprise.

L'aiguillon et la charnière 

La majorité qui soutient l'action du président UDI Yvan Lachaud, se compose de trois groupes. On retrouve d'abord le groupe "Groupe Union Nîmes Métropole", présidé par le maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier. Avec 38 élus principalement de l'UMP, c'est la plus importante formation de l'hémicycle. "Nous serons l'aiguillon de la majorité", plaisante Eddy Valadier, qui avait pourtant l'espoir il y a quelques semaines d'en rallier une quarantaine à sa cause…

Le groupe UMP ne déteint pas à lui seul la majorité. Regroupés, deux autres groupes (Centristes et Indépendants ; Intérêt Esprit Communautaire) qui soutiennent aussi le président UDI font un total de 41 élus. Présidé par Alain Dalmas, le groupe Centristes et Indépendants comprend 26 élus. Et 15 pour l'Intérêt Esprit Communautaire, "une formation charnière", comme le définit son président Michel Poulin, maire de Sernhac. A l'intérieur, des élus sans étiquette, mais non sans sensibilité politique, comme le maire de Sainte-Anastasie Saint Gervasy ou de Dions. Des consensus mais aussi des débats pourront naitre dans cette majorité plurielle comme sur le dossier de l'entrée hypothétique de Vauvert à Nîmes Métropole qui fait déjà grincer des dents l'UMP…

Le FN seul opposant à Yvan Lachaud

"Pour l'instant, le seul groupe d'opposition est le FN", affirme en retenant un sourire Yvan Lauchaud. Intitulé Groupe des élus FN et RMB, les sept conseillers communautaires, dont le député Gilbert Collard, seront présidés par Yoann Gillet, conseiller municipal de Nîmes et chef de cabinet du maire de Beaucaire.

En ce qui concerne la gauche, c'est toujours le même casse-tête. La députée PS Françoise Dumas avait proposé à la communiste Sylvette Fayet de constituer un "groupe technique où chacune des composantes de ce groupe aurait pu s’exprimer en séance publique ". Mais pas question pour le PCF et de la frange intransigeante du côté d'EELV qui ne digèrent toujours pas la politique du gouvernement… "Avec Françoise Dumas qui soutient François Hollande et le chef de cabinet de Manuel Valls dans le groupe, c'est très difficile pour nous. Il y a aussi des sujets locaux où nos positions divergent. Je tiens à dire que cette décision a été prise de manière collective. Après, si les choses changent nous réviserons notre position", explique Sylvette Fayet. Pas certain que l'élue y croit elle-même…

Lire aussi : NÎMES METROPOLE Repoussé à jeudi, le conseil d’agglomération va entériner les groupes politiques

 

Coralie Mollaret

 

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES MÉTROPOLE Groupes politiques : la droite dans les starting-blocks, la gauche patine encore…”

  1. Bonjour ,dans la « frange intransigeante  » de votre commentaire sur les groupes d’opposition ,vous oubliez encore de signaler le PG ..le front de gauche est constitué de plusieurs sensibilités de gauche …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité