PolitiquePolitique.

NÎMES GARONS Jean-Paul Fournier et Françoise Dumas satisfaits après la venue du ministre de l’Intérieur

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, sur le tarmac de Nîmes Garons. Photo : Coralie Mollaret.
Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, sur le tarmac de Nîmes Garons. Photo : Coralie Mollaret.

Adversaires dans la vie politique, Jean-Paul Fournier et Françoise Dumas ont, semble-t-il, trouvé un terrain d’entente. Du moins une piste d’entente : celle de Nîmes Garons. Dans deux communiqués de presse distincts (n’exagérons pas !), ils ont, l’un et l’autre, fait connaître leur satisfaction de voir arriver la base d’avions de la sécurité civile de Marignane sur le site de Nîmes Garons.

Jean-Paul Fournier, en tant que président du syndicat mixte de l’aéroport, n’a pas oublié de mettre son action en avant : « Ce transfert, confirmé hier par Monsieur Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’Intérieur, est le fruit d’un long travail que j’ai mené depuis 2010. En effet, depuis cette date, le Syndicat Mixte que je préside, s’est battu sans relâche pour que le site de Nîmes soit retenu pour le transfert de la flotte de canadairs de la Sécurité Civile. Cette décision est une très bonne nouvelle pour notre territoire et valide pleinement notre stratégie de développement économique, mais c’est également une excellente nouvelle pour le personnel du centre de maintenance de Sabena Technics qui assure l’entretien des canadairs et des hélicoptères de la Sécurité Civile ».

Françoise Dumas, elle, a vu le signe d’une forte mobilisation du gouvernement et des services de l’Etat : « En parcourant les infrastructures techniques existantes dédiées à la maintenance et à l’entraînement, en visualisant le vaste terrain d’une vingtaine d’hectares disponible, le ministre a pu constater que les conditions étaient réunies pour envisager le transfert de la base de Canadairs, stationnés actuellement à Marignane. Cette future implantation permettra de poursuivre la pérennisation du site de l’aéroport  de Nîmes Garons, que le trafic passager ne peut assurer seul. Avec l’arrivée de 150 personnes dont 90 pilotes à l’orée de 2017, c’est aussi un apport à l’économie locale qui est non négligeable ».

LIRE AUSSI : NÎMES GARONS Visite du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve avant l’arrivée de la BASC en 2017

TD

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES GARONS Jean-Paul Fournier et Françoise Dumas satisfaits après la venue du ministre de l’Intérieur”

  1. Bravo monsieur Fournier car il est vrai que la concurrence était rude au niveau régional pour accueillir une base pour la sécurité civile « prête à l’emploi » ! Tartarin est bien vivant.

  2. Il est surprenant que l’on dise que cela est bien pour l’entreprise SABENA Technic qui effectue actuellement l’entretien des avions de la Sécurité Civile, le contrat de maintenance a été dénoncé par l’Etat et un appel d’offre a été lancé , Sabena a répondu a cet appel mais n’ai pas sur de remporter celui-ci face à deux firmes étrangères donc il n’est pas sur que la maintenance reste en France. (Baisse du budget oblige!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité