Actualité générale.Actualités

AIGUES-MORTES 500 poussins de flamants roses bagués

Flamants roses.
Flamants roses.

Une opération exceptionnelle s'est déroulée mercredi matin à Aigues-Mortes. Près de 500 poussins flamants roses sur les 1 000 nés sur le salin ont été bagués.

Plus de 150 bénévoles ont été encadrés par le personnel scientifique de la station biologique de la Tour du Valat pour mener cette opération. Celle-ci a pour objectif de permettre d’améliorer la connaissance de cet oiseau emblématique de la Camargue.

Le baguage fait partie d’un programme d’études initié en 1954, qui s’est fortement structuré à partir de 1977 avec le marquage annuel de plusieurs centaines de poussins. Aujourd’hui, ce dispositif est mené conjointement en France, Espagne, Italie, Turquie, Algérie et Mauritanie dans le cadre d’un réseau international d’étude et de conservation du flamant rose.

Plus de 700 000 lectures de bagues aux quatre coins du bassin méditerranéen ont permis de mieux connaître le comportement de cette espèce étonnante et d’adopter les mesures de conservation adéquates. Grâce à l’action conjuguée des chercheurs et des gestionnaires des zones humides, les populations de flamant rose ont aujourd'hui atteint un niveau satisfaisant pour la sauvegarde de l’espèce.

 

 

 

Le baguage, une étape importante pour le programme d'etudes sur les flamants

Le baguage fait partie d’un programme d’études initié avec la création en 1954 de la Tour du Valat et qui s’est fortement structuré à partir de 1977 avec le marquage annuel de plusieurs centaines de poussins. Aujourd’hui, ce programme est mené conjointement en France, Espagne, Italie, Turquie, Algérie et Mauritanie dans le cadre d’un réseau international d’étude et de conservation du flamant rose. Plus de 700 000 lectures de bagues aux quatre coins du bassin méditerranéen ont permis de mieux connaître le comportement de cette espèce étonnante et d’adopter les mesures de conservation adéquates. Grâce à l’action conjuguée des chercheurs et des gestionnaires des zones humides, les populations de flamant rose ont aujourd'hui atteint un niveau satisfaisant pour la sauvegarde de l’espèce.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité