A la uneActualité générale.ActualitésCultureFéria Gard.Fêtes votives.

VAUVERT Au rythme de la fête votive… (Vidéo)

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
La manade Aubanel. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Il est onze heures, les jeunes Vauverdoises et Vauverdois se réveillent doucement… Certains ont comme première compagne de la matinée la gueule de bois et les effluves de l'alcool qui tourbillonnent encore dans la bouche. D'autres, au coup de coude plus léger, sont déjà postés près des grosses barrières métalliques, chauffées par un soleil au zénith. Depuis samedi, début de la fête votive, c'est le même rituel : la manade Aubanel s'élance des près direction les arènes de Vauvert en passant par le centre ancien. Un long parcours d'environ 9 kilomètres, où se greffent coureurs, cyclistes et les plus attendus, les taureaux camarguais.

Le comité des festivités s'exécute rapidement : une trentaine de petites mains qui met en place des barrières et régule la circulation. "Rien n'est à prendre à la légère. Un moindre couac c'est l'accident assuré", lance Roger, membre du comité des festivités.

A midi, la première bombe explose. "Ca commence !", s'exclame une touriste avec un fort accent anglais. L'appareil photo autour du coup, la vacancière ne veut pas manquer une seule seconde du spectacle. Au loin, on aperçoit des dizaines de sportifs, tout sourire. S'en suivent les voitures customisées des festaïres avec sur le toit, plusieurs jeunes du village. Les couleurs criardes et noms de groupes, à la fois amusants et percutants, intriguent le public… Soudain, on entend les fers des sabots de chevaux claquer contre le goudron. Ils sont là : des gardians entourés par une foule d'attrapaïres qui tentent coûte que coûte d'immobiliser la vachette emboulée…

Sans succès. La manade termine son parcours avec un dernier sprint vers les arènes où un apéro mousse attend les spectateurs. L'après-midi, une course de vaches Cocardières se tiendra dans les arènes, avant le bandido du soir. Officiellement débutée la fête se poursuit jusqu'à 23 heures et plus si affinité... Un nouveau tour de pistes pour les fetards camarguais qui ont jusqu'à jeudi pour s'exercer.

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard
Les jeunes festaïres. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard
Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard
Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard

 

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité