A la uneActualité générale.Actualités

ALÈS Un nouveau spectacle se prépare en parallèle de La Nuit des Camisards

L’abbé du Chaila tente d’imposer son pouvoir. Eloïse Levesque/Objectif Gard
La Nuit des Camisards, lors de la première du 23 juillet. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Le metteur en scène de la Nuit des Camisards Gilbert Rouvière vient d'annoncer la préparation d'un nouveau spectacle pour l'an prochain, qui se pourrait se jouer en alternance avec la pièce actuellement à l'affiche à Rochebelle.

Alors que la Nuit des Camisards se joue pour la 2nde année à Rochebelle, Gilbert Rouvière et Lionnel Astier écrivent actuellement à quatre mains une nouvelle pièce qui devrait être mise en scène l'an prochain. "Ce serait une comédie qui se déroule sur la période 39-45, peut-être au moment de la Libération, dans un petit village des Cévennes. On cherche encore la période exacte. Comme La Nuit des Camisards, il s'agirait d'une fiction appuyée sur des faits historiques, qui parlerait de la vie ici, et jouée en plein air. On avance à petits pas sur le texte et la logistique. On reprendra sûrement une partie de la distribution du spectacle actuel", avance Gilbert Rouvière. Et d'ajouter : "On aimerait jouer les deux pièces un soir sur deux l'an prochain".

Selon le metteur en scène, ce nouveau projet émane d'une ambition de se renouveler : "Artistiquement, on a besoin de bouger et de créer de nouvelles choses", assure-t-il. Cependant, même si elle n'a pas à rougir de son taux de fréquentation, la Nuit des Camisards - jusqu'au 21 août à Rochebelle - peine à faire salle comble et à être rentable : "Nous faisons 25% de moins que nos objectifs. L'an dernier c'était le démarrage.  Cette année, la météo y est pour beaucoup. Le temps est souvent incertain et les gens sont frileux. En juillet, un groupe de 60 personnes de Montpellier a annulé à cause des orages. Pourtant, ici, il ne pleuvait pas. Ça nous mine un peu car on a de très bons retours sur le spectacle".

Y-a-t-il un lien entre les deux? Gilbert Rouvière s'en défend : "Peu de pièces parviennent à accueillir plus de 20 000 spectateurs en 98 représentations".

En attendant, profitez des dernières représentations de la saison 2014, la qualité du spectacle est exceptionnelle.

Lire aussi :

ALÈS Carton plein pour la première de La Nuit des Camisards

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité