A la uneFaits DiversFaits divers.

GARD Un Russe flashé à 192 km/h, un jeune à 163 km/h : gendarmes et policiers mobilisés durant tout le week-end

Les gendarmes font la chasse aux chauffards. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les gendarmes font la chasse aux chauffards. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Un conseil aux automobilistes : il va falloir lever le pied ce week-end. Alors que les routes sont prises d’assaut par les vacanciers, les gendarmes et policiers du Gard ont également décidé d’être de la partie en se plaçant au bord des routes. C’était déjà le cas hier, en fin d’après-midi, le long de l’autoroute A9 dans le sens Orange-Nîmes. Une quinzaine de gendarmes est restée près de deux heures au niveau de l’aire de repos de Marguerittes. Un peu plus haut sur l’autoroute,  six motards traquaient les grosses vitesses. Et à ce jeu, quelques uns ont perdu gros. Comme ce jeune automobiliste qui a été flashé à 163 km/h. Problème : ayant moins de deux ans de permis, il n’aurait pas dû dépasser les 110 km/h. Deuxième problème : c’est un récidiviste. Par le passé, il avait été contrôlé sous l’emprise de stupéfiants. Il a donc dit adieu à son permis.

Le chauffard Russe contrôlé à 192km/h. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Le chauffard Russe contrôlé à 192km/h. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Quelques minutes plus tard, un Russe au volant d’une Maserati a atteint les 192 km/h ! Il s’est vu confisquer son permis et a dû s’acquitter d’une amende de 750€ qu’il a payée aussi sec. Présents sur le contrôle, le lieutenant-colonel Baillargeat et le secrétaire général de la Préfecture Denis Olagnon ont suivi de près les agissements des chauffards. Chacun à leur manière, les deux hommes entendent continuer à faire baisser les chiffres de la mortalité sur les routes, comme l’explique Denis Olagnon : « En juillet, les résultats n’étaient pas mauvais. Il y a une baisse : 22 personnes décédées contre 29 l’an dernier à la même époque. Mais il faut rester prudent et modeste parce que d’autres chiffres sont moins bons : sur le premier semestre, on a eu 12% de plus de conduite en état d’ivresse et 25% de plus sous l’emprise de stupéfiants ».  La partie est donc encore loin d’être gagnée.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité