A la uneActualité générale.ActualitésInsolite

ALÈS Les Alésiens pourront bientôt faire leurs courses à « La Ruche qui dit oui »

Inauguration de la Ruche qui dit oui à Monteils. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Inauguration de la Ruche qui dit oui à Monteils. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Lancée il y a trois ans, "La ruche qui dit oui" est un outil de vente en ligne dont les membres - appelées les abeilles -, peuvent acheter des produits fabriqués près de chez eux. Ces derniers récupèrent ensuite leur commande des mains des producteurs, dans un espace de rencontre et d'échanges dédié. Le 17 septembre, une nouvelle "ruche" va naître à Alès.

Elles s'appellent Audrey Mussetta et Julie Gouedard et ont décidé, ensemble, d'ouvrir une "Ruche qui dit oui" à Alès. "Nous sommes deux mères de familles qui recherchons des produits de qualité pour nos enfants. Ce concept est une vraie solution pour se nourrir sainement. C'est une façon de soutenir le développement local et de créer du lien entre producteurs et consommateurs", explique Audrey. Les deux amies travaillent dans le domaine de l'environnement et s'intéressent de près aux actions menées en faveur de l'économie sociale et solidaire. De son côté, Julie a déjà ouvert l'année dernière une Ruche qui dit oui à Villevieille, près de Sommières, et continue l'aventure dans la capitale cévenole.

Une nouvelle façon de faire ses courses

Une fois le projet approuvé par la ruche mère située à Paris, Audrey et Julie constituent leur réseau de producteurs et réfléchissent à un lieu de distribution adéquat en centre-ville d'Alès. C'est dans les locaux de l'association La Clède, au Café des familles, qu'elles jettent leur dévolu. "C'est un espace convivial et chaleureux qui se prête parfaitement à ce type d'activité", commente Audrey. Ainsi, tous les vendredis, les "abeilles" pourront venir y chercher leurs produits, commandés quelques jours plus tôt sur la plateforme alésienne.

Fruits, légumes, pain, viennoiseries, café, pâtes fraîches, viande, poisson, fromage, boissons, mais aussi des produits de soin pour le corps pourront remplir les paniers des consommateurs grâce au travail d'une quinzaine de producteurs. Ces derniers viendront du bassin alésien mais aussi des contrées lozériennes, du pays de l'Uzège ou encore de la station du Grau-du-Roi pour apporter leurs marchandises. "L'avantage de ce système, c'est que les clients ont déjà payé leurs courses lorsqu'ils viennent les récupérer", indique Audrey. Et les agriculteurs viennent donc avec les quantités demandées, dans la mesure où celles-ci sont suffisantes pour qu'ils se déplacent.

La première mise en vente à Alès est organisée du 17 au 24 septembre sur le site internet de "La Ruche qui dit oui". La distribution est prévue le 26 septembre, de 18h à 19h, au Café des familles situé rue Jules Cazot.

Lire aussi

MONTEILS La ruche qui dit oui, une nouvelle façon de créer du lien entre producteurs et consommateurs

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité