A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES Rentrée scolaire : les balbutiements du grand rush

Dans les rayons du Carrefour route d'Arles. Photo : Coralie Mollaret
Dans les rayons du Carrefour route d'Arles. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Ce matin dans les rayons de fournitures scolaires, les premiers parents se bousculent après le versement à 2,8 millions de foyers de la prime de rentrée. Une allocation d'un montant de 363 euros pour un enfant de 6 à 10 ans ; de 383 euros pour un enfant de 11 à 14 ans ; 366 euros pour un enfant de 15 à 18 ans*. "Cela couvre bien nos besoins", reconnait Aïcha, maman d'une petite fille de 13 ans qui, pour plus de tranquillité et moins de caprices, à confié sa progéniture à sa mère.

Plus 1,2 % pour l'ARS

Cahiers, stylos ou copies doubles… "On conserve les classeurs encore utilisables, les trousses et le cartable", poursuit-elle. A quelques pas de là, Karine fait pour la première fois les courses pour ses deux jumelles qui rentrent au CP  : "oui on a reçu la prime et pour l'instant, je pense que je vais m'en sortir. Cette année l'ARS a été revalorisée à hauteur de 1,2 %, ce qui correspond à l'inflation. Cette nouvelle hausse s'ajoute à celle de l'an dernier : plus 25 %, conformément à une promesse de campagne de François Hollande.

Au rayon cahier, Amélie est outrée. Originaire des Saintes-Maries-de-la-Mer, cette maman dépasse le plafond pour l'attribution de l'allocation : "très franchement ce n'est pas tellement cher, avec 150 euros je m'en sors ! 400 euros de prime c'est trop. On nous dit après que la France a des problèmes ? Moi je n'ai eu droit à rien parce que j'ai des biens immobiliers qui m'ont été légués, et en plus je paie des impôts".

Dans le rayons suivant, une famille est à la recherche d'un nouveau bureau. Si ce dernier n'est pas sur la liste des fournitures, il n'en est pas moins un outil indispensable au bon travail de l'élève : "c'est certain que pour les fournitures, la prime couvre nos dépenses. Mais on l'utilise aussi pour équiper nos enfants : vêtement de sport et nouveau bureau… Celui de la maison ne va pas faire long feu", glisse Sandrine, mère de deux adolescents dont les envies ne suivent pas toujours le budget serré de la famille…

*Pour bénéficier de l'allocation de rentrée scolaire, il faut avoir eu, en 2011, des ressources inférieures à 23 687 euros pour les familles avec un enfant, 29 153 euros pour celles avec deux enfants, 34 619 euros pour trois enfants. Le montant du plafond augmente ensuite de 5 466 euros par enfant supplémentaire.

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Rentrée scolaire : les balbutiements du grand rush”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité