A la uneFaits DiversFaits divers.

NÎMES Un immeuble s’effondre rue Vincent Faïta : dix personnes évacuées et aucun blessé (Vidéo)

Le vieil immeuble d'un étage en ruines. Coralie Mollaret/Objectif Gard
Le vieil immeuble d'un étage en ruines. Coralie Mollaret/Objectif Gard

Peu après midi, un immeuble d'un étage s'est effondré dans le vétuste quartier de la rue Vincent Faïta à Nîmes : dix personnes ont été évacuées. 

"Je suis passée ici il y a trois jours. J'ai regardé ce grand mur en pierre tout fissuré et je me suis dit : 'combien de temps va-t-il encore tenir ? Je crois que malheureusement j'ai eu ma réponse…", soupire une habitante du quartier Vincent Faïta, qui regarde avec stupeur le sinistre. A 12h45, une trentaine de sapeurs-pompiers du Gard, deux patouilles de la police nationale et des policiers municipaux se sont déplacés en urgence au 9 rue Vincent Faïta où un immeuble s'est s'effondré. "On a entendu un grand boom, c'était comme une explosion avec un grand dégagement de fumée", explique un locataire, à peine évacué par la police.

Le mur en pierre de l'immeuble vetuste a cédé. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Le mur en pierre de l'immeuble vetuste a cédé. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Les locataires seins et saufs 

Dans les neufs appartements et les deux commerces qui composent la bâtisse construite au début du XIX siècle, "dix occupants ont été évacués", explique le directeur de la police départementale Gil Andreau, tout en précisant : "une personne récalcitrante a été arrêtée. Elle n'était pas dans son état normal, probablement sous l'emprise de stupéfiants ou d'alcool". Le secrétaire général de la préfecture, Denis Olagnon, est aussi sur les lieux : "la mairie va devoir prendre un arrêté de mise en demeure pour interdire l'accès à l'immeuble".

Sur le trottoir, les passants et autres voisins sont de plus en plus nombreux à s'agglutiner devant les décombres. Un tas de gravats et d'autres débris qui débordent sur le chantier de Bouygues Construction. Via ses sous-traitants les ouvriers, qui construisent un nouvel immeuble de standing, sont soulagés : "heureusement que c'était à midi et que je mangeais, sinon je serais sous ces pierres !". La brigade cynophile des sapeurs-pompiers du Gard, sous la direction du commandant Lhéritier part vérifier si personne n'est retenu sous les décombres. "Selon les témoignages des locataires une femme manque à l'appel mais elle n'était apparemment pas dans l'immeuble au moment de l'effondrement", précise le commandant.

La brigade cynophile des sapeurs-pompiers du Gard repère les lieux pour rechercher d'éventuels locataires, retenus sous les décombres. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
La brigade cynophile des sapeurs-pompiers du Gard repère les lieux pour rechercher d'éventuels locataires, retenus sous les décombres. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Quatre familles relogées par la mairie 

L'intervention des sapeurs-pompiers aura durée deux bonnes heures et, par miracle, personne n'a été blessé. Du moins physiquement. Très choqués, les habitants sont toujours sur les lieux. La municipalité a pris un arrêté pour interdire l'accès aux appartements et aux commerces. Devant son salon de thé, Samira est très émue.

C'est sa fille, Lynda, accepte de nous livrer son sentiment : elle émet des doutes sur l'origine du sinistre qu'elle impute aux travaux (Vidéo). 

Arrivé sur place, l'adjoint à la sécurité de la ville de Nîmes Richard Tibérino explique que "la mairie va reloger quatre familles sur les dix occupants. D'autres comme souvent, préfèrent être hébergés chez leur famille où amis". Une solution intermédiaire en attendant les expertises qui détermineront les causes du sinistre et serviront aux assurances pour indemniser les locataires...

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité