A la uneActualité générale.Actualités

TRESQUES CONTEMPORAIN Les Amoureux de Marivaux, pièce jubilatoire et pétillante

Hier soir, à la cave coopérative de Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, à la cave coopérative de Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La cave coopérative de Tresques, où la pièce a été repliée à cause de la pluie, était pleine comme un œuf hier soir.

On s’attendait à passer un bon moment, les critiques de la pièce de théâtre du soir, la seule du festival Tresques Contemporain, étant unanimes après leur passage au festival Off d’Avignon.

Elles étaient méritées : le public a assisté à un spectacle jubilatoire, rythmé, très drôle, emmené par les quatre talentueux jeunes comédiens de la troupe des Mauvais Elèves.

Mise en scène dynamique de Shirley et Dino

Pour leur premier spectacle, Valérian Bonnet, Elisa Benizio, Guillaume Loublier et Bérénice Coudy n’hésitent pas à donner de leur personne dans la mise en scène dynamique concoctée par les humoristes Shirley et Dino, présents en coulisses hier soir.

Hier soir, à la cave coopérative de Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, à la cave coopérative de Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Portée par les textes déjà très drôles de Marivaux, de La Surprise de l’Amour, à La Commère en passant par La Dispute ou La Méprise, la pièce raconte avec brio et au travers d’une quinzaine de personnages ces tourments amoureux du 18e siècle, tout en restant très contemporaine.

En effet, la pièce se mue à intervalles très réguliers en comédie musicale, avec des interprétations a capella de chansons telles Love me, Please Love Me ou Tout, Tout Pour ma Chérie de Polnareff, Comic Strip de Gainsbourg ou encore La Plus Belle Pour Aller Danser de Sylvie Vartan ; et les comédiens brisent souvent le quatrième mur, parlant et interagissant avec le public, qui les a d’ailleurs copieusement applaudis à l’issue de la pièce.

Une réussite pour ces Mauvais Elèves — qui n’ont rien de mauvais donc — mais aussi pour Tresques Contemporain, qui a fait le plein quasiment tous les soirs.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité