A la uneActualité générale.Actualités

LANGUEDOC-ROUSSILLON Réactions et hommages suite au décès de Christian Bourquin

D.R/ Christian Bourquin, le président PS du conseil général.
D.R/ Christian Bourquin, président de la région décédé ce mardi 26 août 2014

Le président du conseil régional Christian Bourquin est décédé tôt ce matin (lire ici). Suite à sa disparition, voici les réactions des responsables politiques locaux :

Jean-Paul Boré, conseiller régional LR : "Je suis profondément attristé du décès de C Bourquin. Christian a été, dans ces derniers mois, un infatigable lutteur contre la maladie qui l’a malheureusement emporté. Je salue le courage dont il a fait preuve sans rien montrer de ses souffrances, dans une période où il n’a ménagé aucun effort pour défendre ses convictions tout en dirigeant la région. J’adresse à sa famille et ses proches mes plus sincères condoléances."

Julien Sanchez, maire de Beaucaire : "Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, conseiller régional de Languedoc-Roussillon, présente ses sincères condoléances aux proches du Président du conseil régional Christian Bourquin emporté par un cancer à l'âge de 59 ans. Seul Président de région socialiste à le faire, Christian Bourquin n'avait pas hésité à se battre contre la réforme territoriale gouvernementale pour maintenir l'unité du Languedoc-Roussillon et le préserver d'une fusion avec Midi-Pyrénées. Il avait d'ailleurs présenté une motion en ce sens, préparée avec l'ensemble des groupes politiques de l'assemblée régionale et votée à la quasi unanimité en séance plénière. En sa mémoire, les drapeaux de la région ont été mis en berne sur l'Hôtel de Ville de Beaucaire".

Corentin Carpentier, président des jeunes UDI du Gard : "Le Président de la région Languedoc-Roussillon Christian Bourquin est décédé aujourd'hui. Au delà de mes pensées et condoléances à sa famille, et malgré mes différences politiques avec lui, je souhaite rendre hommage à un homme humaniste, respectueux et fidèle à nos traditions et défenseurs de la liberté culturelle du peuple taurin que nous sommes !"

Alain Fabre, ancien député du Gard :"Le Président du Conseil Régional Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin est de ces hommes qui marquent. J’ai toujours admiré son opiniâtreté, sa volonté de fer qui lui ont permis, jusqu’à ce jour, de toujours surmonter ses défaillances humaines, politiques… et physiques. Depuis plusieurs années nous ne partagions plus les mêmes combats, ni sur le socialisme démocratique, encore moins sur cette idée neuve de l'écologie politique. Toutefois je me rappelle, alors secrétaire fédéral du PS gardois, que le sourire mutin du nouveau premier secrétaire fédéral des P.O. qu’il fut en 1993 cachait déjà cette force, permettant de mettre en place une coordination régionale du PS contre l’avis des caciques ; son combat à l’Assemblée Nationale, ou nous fumes élus dans nos départements respectifs en 1997, pour la défense de nos traditions et de notre économie régionales….Et toujours cette volonté de fer, au-delà du raisonnable, pour prendre la Présidence du Conseil Régional, soldat devenu héritier de George Frèche. Aujourd’hui il part! je voulais saluer le combattant de gauche qu’il fut, au service des languedociens et des catalans."

Jean-Christian Rey, maire de Bagnols-sur-Cèze et conseiller régional : "J'ai appris ce matin le décès du Président de la Région Languedoc-Roussillon Christian Bourquin. Sa disparition, après celle de son prédécesseur Georges Frêche, m'attriste à plusieurs titres. Tout d'abord, pour le Président, homme courageux, fidèle aux valeurs de solidarité et de respect des autres, travailleur infatigable et à l'écoute. Ensuite, pour l'homme, toujours prêt à défendre notre Région et ses habitants. J'ai pu mesurer à ses côtés son engagement dans les grands dossiers, notamment dans le cadre du développement économique. À sa famille et à ses proches, je présente au nom du Conseil municipal de notre Ville mes plus sincères condoléances."

Franck Proust, député européen et premier adjoint de Jean-Paul Fournier : "Je souhaite rendre hommage à la mémoire de Christian Bourquin. Comme président de la Région Languedoc-Roussillon, il savait faire preuve de consensus sur des projets structurants pour notre territoire. Je veux notamment parler du musée de la romanité et du développement de l'université de Nîmes. Avec Jean-Paul Fournier, nous l'avions récemment rencontré à ce propos. Je partageais avec lui le souci de faire aboutir rapidement le tronçon de la LGV entre Montpellier et Perpignan. Cette épine dorsale du transport en Languedoc-Roussillon, si décisive pour notre développement économique. Un homme de gauche, certes, mais nous avions une passion commune : celle de notre territoire. La Région perd un de ses plus ardents défenseurs. Toutes mes pensées vont à ses enfants et à ses proches."

Michèle Comps, porte-parole EELV : "Europe Ecologie Les Verts Languedoc Roussillon apprend le décès de Christian Bourquin, président de la Région, des suites d’une longue maladie. Nous saluons ici son courage et sa détermination  pour avoir porté jusqu’au bout la charge de la présidence régionale. C’est un acteur politique majeur de la Région LR et depuis plus longtemps encore des Pyrénées Orientales qui disparaît à l’aube de changements importants pour le Languedoc Roussillon qu’il aura défendu jusqu’au bout. Europe Ecologie les Verts présente à sa famille, à ses proches et à ses amis politiques ses condoléances attristées".

Patrice Prat, député de la 3e circonscription du Gard : "Avec le décès de Christian Bourquin, Président du Conseil régional du Languedoc-Roussillon, disparaît une personnalité importante de notre région. Je veux rendre hommage à son engagement et à son action au service du rayonnement du Languedoc-Roussillon et de la défense de ses intérêts. J’exprime mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches, et leur adresse le témoignage de ma solidarité."

Max Roustan, maire d'Alès : "Quelles que soient les valeurs politiques des uns et des autres, ces moments sont toujours tristes et pénibles. Ils montrent qu'il faut garder beaucoup d'humilité dans notre vision du monde. Je le connaissais peu et il ne m'appréciait guère, mais on avait déjeuné ensemble récemment pour travailler sur des projets communs. Il devait venir à Alès la semaine prochaine".

Philippe Saurel, maire de Montpellier : "J’adresse mes pensées les plus affectueuses à la famille de Christian Bourquin et je salue le militant qu’il était".

Yvan Lachaud, président de Nîmes Métropole : "C'est le 2e président qui disparaît après Georges Frêche, et ce sous la même mandature. La dernière fois que je l'ai vu avec le maire de Montpellier, il était ravi de voir que leurs rapports s'amélioraient. Il avait le sourire. C'est ce que je retiendrai de lui. Il aimait sa région plus que tout".

Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes : " C’est avec tristesse que j’ai appris la disparition de Christian BOURQUIN, président de la Région Languedoc-Roussillon depuis 2010. Même si nous ne partagions pas les mêmes idées politiques, notre passion et notre amour pour la Région nous rassemblait. Ce professionnel passionné que j’ai eu plaisir à côtoyer au sein de la chambre haute du Parlement français vibrait pour notre Région, notre identité et notre culture dont il était un ardent défenseur. Sur le plan local, Christian BOURQUIN et moi avons travaillé ensemble, laissant nos clivages politiques de côté, pour faire avancer certains dossiers nîmois comme ceux du plan de lutte contre les inondations “plan Cadereau “ et de la première tranche de l’Université Hoche que nous avons inaugurée ensemble il y a maintenant un an. Nous travaillions d’ailleurs main dans la main pour aboutir à l’inscription de la deuxième tranche de ce projet dans le contrat de projets État-région en cours de discussion. Récemment j’ai encore eu l’occasion d’échanger avec lui sur l’attribution de fonds européens destinés au financement du projet du Musée de la Romanité. Nous avions également évoqué le combat qu’il a entrepris contre la fusion du Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées et j’espère que le flambeau sera repris par son successeur. Aussi, à travers ces quelques lignes, je souhaite donc rendre un dernier hommage à cet homme de convictions, fortement engagé pour notre territoire. Mes pensées vont également vers sa famille à qui je désire transmettre mes chaleureuses pensées".

Denis Bouad, président d'Habitat du Gard et Stéphane Cabrié, directeur général d'Habitat du Gard : "C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris ce matin le décès du Président Christian BOURQUIN. Nous saluons la mémoire d’un homme de conviction, un homme généreux, un homme de gauche qui défendait ses idées et ses valeurs avec force et courage. Nous rendons hommage à l’élu, au service de son territoire du Languedoc-Roussillon pour lequel il nourrissait une véritable passion et dont l’action à la Présidence de la Région s’est fait sentir dans le quotidien des habitants de la Région. En plaçant résolument sa politique dans les rails tracés par son Georges FRECHE, dont il a avec beaucoup d’élégance honoré les engagements, le Président BOURQUIN a, par exemple, concrètement contribué à la construction de plusieurs centaines de HLM dans la Région. Des appartements et des maisons indispensables à la vie d’autant de familles. Il avait fait ainsi le choix d’une politique de solidarité, qui est aussi une politique de développement harmonieux des territoires et une politique de soutien à l’économie car la construction de logements signifie la création d’emplois non-délocalisables. C’était le choix éclairé d’un homme de gauche, qui traduisait concrètement ainsi ses convictions. Nous le remercions et nous adressons nos plus sincères condoléances à ses enfants, à sa famille et à ses proches".

Damien Alary, président du conseil général : "Avec stupeur et tristesse, j’ai appris ce matin le décès de Christian Bourquin, emporté à 59 ans par un cancer. En ce moment douloureux, je veux d’abord témoigner à sa compagne, ses deux enfants et ses proches ma plus grande affection et mes sincères condoléances. Je salue ici un vrai combattant : Combattant politique infatigable, il a accompli différents mandats avec un sens de l’intérêt public chevillé au corps, nous nous sommes rencontrés dans l’équipe de G.Frêche en 2004 et depuis nos rapports étaient emprunts de loyauté et de respect. Combattant discret et tenace contre sa maladie depuis 3 ans, il continuait à travailler sans relâche et sans se plaindre pour le Languedoc Roussillon, qu’il a défendu jusqu’à son dernier souffle. Je veux retenir une dernière image de lui, au Cirque de Navacelles, en juillet 2013, il y a un an, nous inaugurions ensemble le magnifique Belvédère de Blandas, tout un symbole de l’attachement qu’il avait pour sa Région".

Françoise Dumas, députée :" Avec la disparition de Christian BOURQUIN, le Conseil régional du Languedoc-Roussillon perd à nouveau un Président qui a su, dans la continuité de Georges Frêche, préparer notre région aux défis de la modernité. J’adresse mes sincères condoléances à sa famille, sa fille et son fils, ses proches et aux agents du Conseil régional. Profondément attaché à notre terre, à ses habitants et leurs traditions, il a défendu jusqu'au bout sa collectivité. C’était un Catalan, exigeant et volontaire. Son caractère carré, toujours attentif aux autres sans jamais transiger, a fait qu’il a toujours été à mes côtés, dans mes engagements politiques, alors que lui-même, sans jamais se plaindre, livrait un autre combat, plus personnel, contre la maladie. Cet élu de conviction savait aussi encourager l’implication des femmes en politique. En cela il a été un fervent défenseur de la parité et des droits des femmes. Déléguée au développement économique de notre région pendant quatre ans, j’ai appris à ses côtés à cultiver une ambition forte pour notre territoire et ses forces vives, qui ne me quittera pas".

Benjamin Mathéaud, conseiller municipal à Alès et conseiller communautaire d'Alès Agglomération :"C'est avec tristesse que j'ai appris ce matin la disparition de Christian Bourquin, président de la région Languedoc-Roussillon. Je veux d'abord adresser à sa famille et ses proches mes sincères condoléances. C'est une grande figure de la gauche languedocienne qui quitte la scène politique. Christian Bourquin était un véritable combattant. Défenseur et travailleur acharné pour notre région, il a su continuer à impulser dans le Languedoc Roussillon des politiques innovantes comme le TER à 1€ et des dynamiques de projets pour développer nos territoires. Malgré la maladie qui l'a hélas emporté, Christian Bourquin est toujours resté un homme debout. Il n'a jamais ménagé sa peine dans les combats électoraux, comme lorsqu'il est venu à Alès le 4 mars dernier passer une journée à mes côtés et m'apporter son soutien sans faille pendant la campagne des municipales. Il aura œuvré jusqu'au bout avec courage et passion pour notre région".

Christiane Taubira, Garde des Sceaux : "La ministre de la justice Christiane Taubira a appris avec émotion le décès de Monsieur Christian Bourquin des suites d’une longue maladie. Elle salue la mémoire de cet homme politique qui a mis son entière énergie tout au long de sa vie au service de sa terre natale et nourricière, le Languedoc Roussillon. Madame la garde des Sceaux présente ses sincères condoléances à sa famille, ses proches, et à ses collègues et collaborateurs du conseil régional de Languedoc-Roussillon, dont il était le président."

Alain Le Vern, Directeur Général des Services Région et Intercités de la SNCF  :« C’est avec une grande tristesse que j’ai appris aujourd’hui le décès de Christian BOURQUIN, Président de la Région Languedoc-Roussillon. Christian BOURQUIN était un ami et un collègue depuis plus de 15 ans. Dans mes nouvelles fonctions de Directeur Général Régions et Intercités à la SNCF, j’ai eu le privilège de travailler avec lui au développement des transports ferroviaires dans sa Région. Christian était très attaché au ferroviaire, à la qualité du service et à l’innovation. En mon nom et en celui de la direction SNCF, je présente mes condoléances à sa famille ainsi qu’à ses collaborateurs. La Région Languedoc-Roussillon perd un serviteur loyal. »

L'Ecole des Mines d'Alès : "L’école des mines d’Alès apprend avec tristesse le décès de Christian Bourquin, président du conseil régional Languedoc-Roussillon. Le président Bourquin a toujours soutenu fortement le développement de l’école des mines, notamment les activités relatives à l’apprentissage auxquelles il attachait une grande importance. Le directeur et l’ensemble du personnel saluent sa mémoire et transmettent leurs sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à ses collaborateurs."

L'Agence Régionale de Santé du LR : "Prenant connaissance ce jour de la disparition de Christian BOURQUIN, Président du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon et sénateur des Pyrénées orientales, Martine AOUSTIN, Directeur Général de l’ARS Languedoc-Roussillon tient à rendre hommage à cet homme de conviction qui s’est toujours manifesté pour défendre les valeurs républicaines du service public. Très concerné par les sujets du monde de la santé, il a été attentif au développements et a soutenu, dans ses diverses fonctions, les initiatives portant sur l’ensemble des champs, qu’il s’agisse des actions de prévention et de promotion de la santé, de la dispensation des soins, mais aussi de la recherche et de la formation, souhaitant porter la région à un niveau d’excellence et de rayonnement plus reconnu encore. Président de la Fédération Hospitalière de France au plan régional, il portait l’ambition du service public hospitalier. Président du Conseil de Surveillance du CHU de Montpellier, il s’est fortement impliqué pour soutenir et accompagner cet établissement dans son projet d’avenir. L’Agence Régionale de Santé adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches."

Marylise Lebranchu, Ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique : "Marylise Lebranchu, Ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique a appris avec tristesse le décès de Christian BOURQUIN, Président du Conseil régional Languedoc-Roussillon et sénateur des Pyrénées-Orientales. La ministre souhaite rendre hommage à cet élu engagé, entièrement dévoué au rayonnement de sa région. Il avait notamment œuvré au développement du réseau de transport régional, et avait fait de la marque « Sud de France » un véritable moteur de l’attractivité touristique du Languedoc-Roussillon. Marylise LEBRANCHU adresse ses condoléances et son soutien à sa famille et à ses proches."

William Dumas, Président de l'établissement public du Pont du Gard : 

Capture d’écran 2014-08-27 à 10.16.16

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “LANGUEDOC-ROUSSILLON Réactions et hommages suite au décès de Christian Bourquin”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité