Sorties GardSud Cévennes

LE VIGAN Festival des voyages et des lointains horizons en Cévennes « Là bas, Vu d’Ici » du 29 au 31 août 2014

festival-là-bas3

 

A partir de ce vendredi et jusqu’au dimanche venez découvrir la quatrième édition du festival "Là bas, vu d'Ici" avec pour thème cette année : l'Asie du Sud-Est, aux détours du Mékong. Olivier Weber, invité d'honneur cette année vous réserve une soirée exceptionnelle. Vous assisterez lors de ce festival à des projections, rencontres, expositions...vous découvrirez des paysages et régions sublimes à travers le regard et le témoignage d'écrivains voyageurs. Le fil rouge sera le fleuve Mekong, en suivant son cours, vous partirez à la rencontre et la découverte des temples d'Angkor,  de la baie d'Along, des pagodes Birmanes, les vertes rizières, les ethnies des montagnes Laotiennes et Vietnamiennes. Au cours du festival sera évoqué l'histoire contemporaine qui ne peut être dissocié de ces régions encore très marquées  et meurtries par des blessures profondes. Venez sans hésiter assouvir votre curiosité et découvrir ces pays incroyables qui face à un modernisme dévorant maintiennent et font perpétuer cultures et traditions. C'est une fenêtre qui s'ouvre à vous ce week-end, une fenêtre sur une partie du monde, qui vous donnera très certainement le goût du voyage.

Vendredi 29 Août

- 18h00 : Ouverture officielle du Festival - Cocktail en présence des invités.

Hôtel de la Condamine ("Les Orantes") - Avenue Emmanuel d'Alzon - Spectacle de danses et chants traditionnels "Hmong" par l'association communauté Hmong du Sud

En cas de mauvais temps, le cocktail aura lieu dans la chapelle des Orantes.

A partir de 21h00 : Soirée exceptionnelle, Carte blanche à Olivier Weber, invité d'honneur du festival

- 21h00  : Projections Cinéma "Le Palace" - Place du Quai  "Fleuve rouge, Sông Hông", film d'animation de Stéphanie Lansaque et François Leroy (13')

L'histoire de trois enfants qui quittent leur village natal pour tenter leur chance à Hanoï. Comme tant d'autres venus chercher une vie meilleure en ville, ils vont devoir faire face aux dangers d'un pays pauvre toujours marqué par la guerre, la précarité, la répression policière, les mines...

Grand Prix Canal + du meilleur court métrage Cannes 2012

-21h20 : "Profession : Grand reporter", conférence

Projection du film : "Trafic, les rubis des Khmers rouges" réalisé par Olivier Weber (52'), une production CAPA presse-Diffuseur France 2

A l’Ouest du Cambodge, les anciens Khmers rouges, responsables du génocide des années 70, vivent en toute impunité. Leur secret : le trafic des rubis. Avec les pierres précieuses, les anciens compagnons de Pol Pot, dont le règne de 1975 à 1979 s’est soldé par la mort de près de deux millions de Cambodgiens, soit environ un habitant sur quatre, ont littéralement « acheté » la paix à Phnom Penh, la capitale. Olivier Weber, écrivain-voyageur et grand reporter, a remonté la piste des anciens compagnons de route de Pol Pot, qu’il suit depuis plusieurs années. Les surprises au cours de ce road movie sont nombreuses : les anciens partisans de Pol Pot se sont lancés dans des commerces illicites tous azimuts. Le voyage nous entraîne dans le fief d’Ee Chhang, ancien garde du corps de Pol Pot, désormais l’homme fort de la province et à la tête d’une petite armée. Ses hommes contrôlent tout. Ils ont même «vendu» quelques chefs afin de s’assurer une retraite dorée. Une incroyable mue pour ceux qui avaient réussi à abolir la monnaie.

Olivier Weber a écrit plus de vingt livres, et a été traduit dans une douzaine de langues. Son livre « Les impunis » (éditions Robert Laffont) raconte son enquête sur les khmers rouges au Cambodge. Vous pourrez vous le procurer au cours du festival.

A l’issue de la projection, Olivier Weber nous parlera de la profession de grand reporter, et nous racontera notre monde en perpétuel bouleversement. Son témoignage nous apportera un éclairage sans concession sur la situation actuelle au Cambodge, sur une population encore sous le joug pesant de khmers rouges restés « impunis ».

Une rencontre rare, qu’il ne faudra pas manquer.

Samedi 30 aout

- 9h30 : Ouverture des tentes du festival

Rencontre avec les associations et les invités, librairie éphémère du voyage, dédicaces des auteurs et des écrivains voyageurs. Les invités vous attendent pour présenter leurs livres, parler avec vous de leurs aventures, vous conseiller pour vos prochains voyages.

Première promenade à la « Pagodee’s street » (Rue de l’église) : Animations, contes, stands, expositions. (Ambiance Birmane).

Une rue animée aux couleurs de l'Asie du Sud-Est, les artistes, créateurs et artisans vous y attendent, dans un décors de pagode.

-10h00 à 12h : Stage de carnet de voyage avec Samuel Chardon. Maison de l'Intercommunalité

-12h00 : Au cœur du marché d’été

Spectacle : Danses et chants traditionnels Hmong. "Association communauté Hmong du Sud"

Cinéma "Le Palace" (Place du Quai)

A partir de 15h00 – Projection de trois films Cinéma "le Palace" place du quai.

- 15h00 : " Mékong, fleuve d’aventures" Film de Lilian Vezin (58’)

Prendre le fleuve à sa source, c’est ce qu’ont réalisé Lilian et Lucylle. Capant toujours au Sud, ils ont traversé les hauts plateaux du Tibet Oriental, pour atteindre la vieille province du Yunnan et la zone tropicale. Au Laos, ils ont suivi au plus près l'axe du fleuve indomptable, jusqu'au Cambodge, atteignant le lac magique Tonlé Sap, avant de rejoindre l'embouchure et le delta du Mékong. En chemin ils ont croisé des nomades, des hommes libres et farouches, le formidable panaché ethnique qui peuple la péninsule indochinoise. En tout, c’est un périple de 5000 kilomètres effectué sans aucun moyen mécanique, juste pour avoir le plaisir de ne devoir les kilomètres qu'à leur propre énergie.

-16h15 : "Solidream"– Etape en Asie du Sud-Est. – avec Brian Mathé, Morgan Monchaud et Siphay Vera (Film 14’)

Trois ans autour du monde, mais pourquoi ?

. Réaliser un défi personnel en allant rejoindre les régions extrêmes de laplanète par la force de nos jambes, de nos cœurs et/ou des éléments tels que le vent et les rivières… le Sahara, l’Antarctique, la jungle amazonienne, l’Alaska, le désert australien ou encore la chaîne de l’Himalaya.

. Démontrer par l’action qu’il est possible deréaliser ses rêves les plus fous avec une bonne dose de détermination, de volonté et de travail

. En plus de dévoiler la beauté du monde, diffuser un message positif à l’ensemble des gens qui nous suivent. Nous avons la volonté de montrer que l’Homme est fondamentalement bon et que la générosité et l’hospitalité n’ont pas de frontières.

-16h45 : "La Birmanie au bout de mon pinceau" diaporama de Philippe Bichon (10')

Le regard et les crayons affûtés, Philippe BICHON aime découvrir le monde un carnet à la main et seul pour être au plus près des gens. Dessiner permet de mieux s’imprégner des lieux, de rencontrer la population autrement. Il nous livre ici sa vision dessinée d’une Birmanie qui livre depuis peu ses fabuleux trésors aux voyageurs émerveillés.

-17h10 : "Les princesses de la montagne", film de Christian Vérot (50')

Les montagnes du Vietnam dissimulent de somptueux paysages. Les costumes traditionnels y sont une féérie de couleurs. Christian Vérot a partagé la vie des ethnies minoritaires. Son chemin croise celui des porteuses de lourdes charges, celui du sourire des enfants, des traditions conservées et transmises. Il nous ouvre la route des jours de marchés, des rizières inondées, d’un quotidien des familles, humble, rude et harmonieux. Christian Vérot aime ces gens des montagnes, leur vie au plus près de la nature, leurs regards sur la vie, si justes, si simples.

-18h05 : "Myanmar, the Golden Land (Burma), film de Clément Bouteille (4')

Magnifique promenade dans ce Myanmar, autrefois appelé Birmanie. Du lac Inlé, en passant par Bagan ou Yangon, un chemin parsemé de feuilles d’or qui nous mène au pied de pagodes étincelantes.

Puis Soirée "Chemins d'Asie" au cinéma "Le Palace" (Place du Quai)

-21h00 : "Bonsoir, Monsieur Chu", film d'animation de Stéphanie Lansaque et François Leroy (15')

Hai, un petit garçon qui vit avec sa mère et ses grands-parents attrape un oiseau. Duong Lê, conducteur de cyclo-pousse et ami de la famille, promène une carpe dans les rues de Saïgon et les rizières du Mékong pour le compte du mystérieux Monsieur Chu. Dans tout le Vietnam, on s'apprête à célébrer Trung N'Guyen, la fête des âmes errantes. Pour honorer les âmes des défunts oubliés, certains offriront des fleurs, du riz, brûleront de l'encens, d'autres libéreront des animaux. Cette nuit-là, à la lueur des lampions, Hai et Duong Lê promèneront une dernière fois la carpe et l'oiseau.

-21h20 : "Toa, cavalier Hmong", film de Delphine Oger et Bernard Germain (51')

La vie rustique et joyeuse d’une famille rurale dans les montagnes du nord Vietnam, Toa, chef d'une lignée Hmong, pratique en famille l'agriculture traditionnelle (riz, soja, fruits, plantes médicinales). Une fois par an, l'utilisation du cheval de travail se transforme en une course bon enfant à Bac Ha, entre des paysans devenus cavaliers d'un jour. Un film tout en douceur, qui témoigne de l’incroyable joie de vivre de ces femmes et hommes en proie à un labeur journalier des plus durs.

-22h15 : "Sabaï, à la rencontre du peuple Lao", film de Nicolas Jouhet (55')

Le Laos, le pays « du million d’éléphants », est un des pays les plus pauvres de la planète, et commence à s’ouvrir au reste du monde. Le pont de l’amitié, construit en 1994, relie désormais le Laos à la Thaïlande, et donc au monde occidental. Pourtant, le lourd poids des traditions ancestrales reste présent face à une population de cinq millions d’habitants dont la moitié est âgée de moins de 25 ans. Trois mois durant les auteurs de ce film se sont intégrés facilement à la vie quotidienne des villageois dont ils ont partagés l’incroyable hospitalité. Une proximité jamais troublées par la présence des objectifs, qui ont saisi dans la simplicité, la confiance et le respect, des tranches de vie méconnues et tellement éloignées du tumulte occidental.

Les projections auront lieu en présence des réalisatrices et réalisateurs, qui répondront aux questions du public.

Dimanche 31 Août

- 9h00 : Atelier :« Photographies en voyage », avec Stéphanie Jantzen.

Rendez-vous à la tente du festival, place du quai (Voir détails onglet "exposition/atelier)

- 10h00 : Stage de danse « Poco-Poco » (Indonésie) avec Sylvie Barés

Chapelle de l’Hôtel de la Condamine (Voir détails onglet "exposition atelier")

A partir de 09h00 - Place du quai :

Petit marché du monde (Inde, Asie du Sud est, Afrique ….) - Artisanat. (de 9h00 à 13h00)

Ouverture des tentes du festival, rencontre avec les invités, librairie éphémère du voyage – Dédicaces.

Echange avec les « tourdemondistes ».

-11h00 : La boutique du voyage

Projections libres (voir programme sur place)

Balade à la « Pagodee’s street » (rue de l’église) Toute l' équipe vous attend.

-15h00 : Cinéma "Le Palace" - Place du Quai

"Something about Cambodia", film de Clément Bouteille (3,50')

Clément a deux passions : les voyages et l’image. Il semble évident que ses voyages inspirent ses images, à moins que ce ne soit le contraire. Son objectif saisit avec justesse le quotidien de la vie Cambodgienne, et serpente voluptueusement entre les fabuleuses et imposantes ruines des temples d’Angkor.

-15h10 : "Le Sud des nuages", réalisation numérique de Louis Ioskowitch (30')

Appelé par les poètes "le sud des nuages", le YUNNAN entre Vietnam et Birmanie est riche de ses 25 minorités birman - tibétaines. Partir des rizières du sud, suivre la route du thé, découvrir Lijiang le berceau des Naxi, longer le Yang-tsé à la rencontre des Moshuo, traverser le plateau tibétain du Kamp, jusqu'aux célèbres terres rouges, le voyageur n'a que l'embarras du choix....

Louis a la passion des rencontres et de l’échange. Quoi de mieux que le voyage pour assouvir cette passion. Avec lui, nous partons pour une balade à travers le Yunnan, notre unique escapade en Chine.

-15h50 : "Noces rouges", film de Lida Chan et Guillaume Suon (2012 - 58')

Réalisé par deux jeunes réalisateurs cambodgiens, ce document a remporté, en 2012, le premier prix du festival international du documentaire d’Amsterdam (Pays-Bas).

Ce film traite d’un sujet méconnu, celui des mariages forcés organisés par les Khmers rouges entre 1975 et 1979. Quelques 250 000 femmes auraient été victimes de ces viols organisés par un système idéologique qui faisait table rase du passé pour créer un homme « nouveau ». L’individu n’existait plus, la famille était une notion « bourgeoise » qui devait disparaitre, une nouvelle génération de révolutionnaires allait naitre.

L’histoire : Sochan avait 16 ans quand les Khmers rouges l’ont mariée de force à un de leurs soldats. Après 30 ans de silence, elle a décidé de porter plainte auprès du tribunal chargé de juger les anciens Khmers rouges. "Noces rouges" suit le cheminement d’une rescapée qui revendique son humanité contre une idéologie et un système qui avaient été conçus pour l’anéantir.

« Ce film est peut-êtrel’expression d’une humanité, l’histoire d’une femme qui s’achemine vers sa dignité. C’est l’histoire d’une femme qui cherche à devenir une mère comme les autres pour enfin envisager l’avenir sereinement »

« Noces rouges réunit tous les éléments d’un grand documentaire : un épisode historique poignant, raconté sous un angle inattendu, et une image remarquable. Un film d’une vraie poésie. » - (Jury de l’IDFA. 2012).

Clôture du festival

Bon voyage dans le Pays Viganais !

Etiquette

Marjorie Moore

Les sorties dans le Gard, c'est mon domaine. Accrochez-vous, y a un sacré programme !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité