A la uneActualitésPolémique.PolitiquePolitique.

GARD Pour le député Patrice Prat, « la situation de notre pays est autrement plus grave qu’il n’y paraît »

Patrice Prat et Arnaud Montebourg (Photo : Page Facebook de Patrice Prat)
Patrice Prat et Arnaud Montebourg (Photo : Page Facebook de Patrice Prat)

Très proche d’Arnaud Montebourg, le député de la troisième circonscription du Gard Patrice Prat a été une témoin privilégié des la tempête politique provoquée par le désormais ex ministre de l’Economie.

Joint depuis La Rochelle où il participe à l’université d’été du Parti Socialiste, il se dit « plus que jamais engagé aux côtés » d’Arnaud Montebourg.

Objectif Gard : Quel est votre point de vue sur le remaniement, et notamment le remplacement d’Arnaud Montebourg par l’ex banquier d’affaires Emmanuel Macron ?

Patrice Prat : Je n’ai pas du tout envie de commenter le casting de ce nouveau gouvernement, j’ai mon idée sur le sujet mais je ne suis pas persuadé de l’intérêt de la dire. En tout cas, je leur souhaite bonne chance. La situation de notre pays est autrement plus grave qu’il n’y paraît.

Arnaud Montebourg a posé les bases d’un débat qui va continuer car la situation va s’aggraver. Ceux qui pensent que c’est en changeant le casting que les voyants vont revenir au vert se mettent le doigt dans l’œil. Nous allons laisser se terminer ce feuilleton et nous nous exprimerons en temps voulu.

Objectif Gard : Quelle va être la suite pour vous ? Toujours avec Arnaud Montebourg ?

Patrice Prat : (Rires) Je ne suis pas du genre à me coucher ou à plier dès lors que je considère que ce n’est pas conforme à mes convictions ou à l’idée que je me fais de mon pays. Ce n’est pas maintenant que je vais déserter, je suis plus que jamais engagé à ses côtés.

Mon rôle est de coordonner, de structurer, d’animer et de bâtir un réseau d’élus, de militants, de cadres du PS et d’entrepreneurs qui composent cette « galaxie Montebourg ». Arnaud Montebourg a également un club des Idées et des Rêves qui dépasse largement le cadre du PS.

L’idée est que le moment venu, quand Arnaud Montebourg décidera de franchir un pas supplémentaire, nous soyons tous prêts.

Objectif Gard : Allez-vous rejoindre les députés « frondeurs » ?

Patrice Prat : Je suis déjà réputé frondeur, je n’ai pas voté le projet de loi de finances rectificative, je me suis abstenu. Cependant, je ne suis pas dans un raisonnement qui consisterait à tout renverser, je tiens compte des éléments de contexte.

Il faut avoir des comportements responsables, le pays traverse une crise majeure, ce n’est pas le moment de se comporter en personnes puériles.

Objectif Gard : Voterez-vous la confiance à Manuel Valls ?

Patrice Prat : A ce stade je réserve ma position, je ne le ferai que dans la mesure où je connaîtrai le programme du Premier Ministre. Il fera un discours de politique générale, et c’est là dessus que je fonderai mon opinion.

Mais aujourd’hui, je suis sceptique de la ligne politique tenue actuellement. Je souhaite la réussite du gouvernement, mais je ne suis pas persuadé que les options du moment répondent à la situation de notre pays.

Propos recueillis par Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “GARD Pour le député Patrice Prat, « la situation de notre pays est autrement plus grave qu’il n’y paraît »”

  1. Mr Patrice PRAT ne fait que s’abstenir et s’abstiendra encore …. c’est semble t’il sa façon patriotique et républicaine pour tendre à faire avancer sinon changer les choses ….en bref il ne se mouille pas …. ! aujourd’hui côté Montebourg il reste dans l’expectative et attend patiemment la suite sinon l’évolution des événements… comment sauver son poste et y demeurer crédible c’est la seule question qui le préoccupe … ! dans quel rang se ranger ? l’avenir aussi noir soit il nous en dira certainement un peu plus c’est tellement simpliste de théoriser sans y être engagé et y prendre sa part de risques et de responsabilités !

  2. Après les déçus de Giscard de Mitterrand de Chirac de Sarkozy et de Hollande on attend les prochains moutons de Panurge, ceux qui feignent de se révolter contre le système seront les dirigeants de demain voire après demain. Comptons les moutons ça endort.

  3. Les Moutons en ont + qu’assez de se faire tondre, pour preuve l’abstention et le don au FN pour commencer à y répondre, et si les « Loups » sanguinaires réaffûtent leurs dents d’escrocs, inconsidérablement, il est quasi certain que le Bleu Marine soit gagnant, un vieil adage dit  » qui trop veut , rien n’étreint » en 2017 nous le verrons bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité