A la uneActualité générale.ActualitésInsolite

PONT DU GARD Une soirée pour partir à la découverte des chauves-souris

L'animateur Martin Picart, avec sa "Batbox", hier soir au Pont du Gard (Photo : Thierry Allard)
L'animateur Martin Picart, avec sa "Batbox", hier soir au Pont du Gard (Photo : Thierry Allard)

Ce week-end, la chauve-souris est à l’honneur un peu partout dans le monde, à l’occasion de la 18e Nuit internationale de la chauve-souris.

Par chez nous, c’était hier soir au Pont du Gard. La soirée, à laquelle une grosse centaine de personnes ont participé, a débuté à 19 heures par la projection du film documentaire « Une vie de Grand Rhinolophe », de Tanguy Stoecklé.

Ce documentaire a permis aux participants d’en apprendre plus sur cette espèce de chauve-souris qui vit notamment en Camargue et dans les gorges du Gardon, et qui voit sa population décroître au point de menacer à terme la pérennité de l’espèce.

Lors de la projection, hier soir au Pont du Gard (Photo : Thierry Allard)
Lors de la projection, hier soir au Pont du Gard (Photo : Thierry Allard)

Le film a été suivi d’un moment d’échange avec deux experts du Syndicat mixte des Gorges du Gardon, au cours duquel le public a pu poser toutes les questions qui lui passait par la tête au sujet des petits chiroptères.

A la tombée de la nuit, les participants ont été répartis en quatre groupes et sont partis avec un animateur au niveau du Pont du Gard pour observer des chauves-souris.

Juste avant de se mettre à la recherche des chauves-souris, hier soir au Pont du Gard (Photo : Thierry Allard)
Juste avant de se mettre à la recherche des chauves-souris, hier soir au Pont du Gard (Photo : Thierry Allard)

Equipé d’un détecteur à ultra-sons nommé « Batbox » permettant de rendre audibles les petits cris poussés par les chauves-souris et d’une lampe torche, l’animateur, chargé de mission au Syndicat mixte des Gorges du Gardon spécialisé dans les chauves-ssouris, a pu expliquer en conditions réelles comment on procède pour différencier telle espèce d’une autre, grâce à la fréquence des cris.

C’est ainsi que tous les yeux se levaient au ciel à chaque son émis par l’appareil, à la recherche de la chauve-souris.

L'appareil a repéré une chauve-souris, hier soir au Pont du Gard (Photo : Thierry Allard)
L'appareil a repéré une chauve-souris, hier soir au Pont du Gard (Photo : Thierry Allard)

Au final, seule une poignée de chauves-souris aura pointé le bout de son museau hier soir. Mais les participants étaient unanimes pour dire que la soirée a été passionnante et très instructive sur ces petits chiroptères avec qui nous cohabitons souvent sans le savoir.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité