A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES La rentrée avant l’heure pour les collégiens de La Salle

rentrée des classes collége
Depuis ce matin, les 930 collégiens de l'établissement privé Saint Jean Baptiste de la Salle font leur rentrée. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Ce n'est ni une punition, ni un excès de zèle de la part du collège La Salle. Depuis ce matin, les 930 collégiens de l'établissement privé  font leur rentrée : "nous avons d'abord accueilli les 6ème et 5ème pour qu'ils puissent prendre leurs marques. L'après-midi, place au 4ème et 3ème", explique le directeur de l'établissement Gilles Micallef. Pourtant, la reprise des cours s'effectue officiellement demain... "Au départ, la rentrée devait être le 1 septembre et la pré-rentrée, celle des professeurs, le 29 août. Seulement, face au tollé de certains enseignants concernant cette date, l'ancien ministre de l'Education Benoît Hamon a repoussé d'une journée la rentrée", poursuit le directeur. Avant d'ajouter : "pour nous, tout avait déjà été planifié. Cela permet de mettre les élèves tout de suite au travail".

De gauche à droite : Mr Cuillé, directeur adjoint, Mr directeur de l'établissement et Mr Gache, CPE. photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
De gauche à droite : Mr Cuillé, directeur adjoint, Mr Micallef directeur de l'établissement et Mr Gache, CPE. photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Depuis 22 ans ce professionnel de l'éducation accueille élèves, parents et professeurs : "le stress reste le même qu'au début" et particulièrement en ce qui concerne les 6ème. "Nous accueillons les enfants avec leurs parents. Vous savez, c'est difficile pour ces derniers : je pense que c'est à ce moment là, qu'ils se rendent compte que leur enfant devient un adolescent", remarque Gilles Micallef. Et d'en vouloir pour preuve les réunions qui suivent la rentrée durant lesquelles certaines interrogations des parents sont récurrentes : "Ils nous demandent si, dans le cas où leur enfant est malade, est-ce qu'on va les prévenir… Est-ce que leur petit ne risque pas de se perdre dans ce labyrinthe qu'est notre établissement… Ce qu'il faut se dire c'est que si ils sont inquiets, c'est qu'ils se préoccupent de leur enfant".

Pour le corps enseignant et administratif la rentrée représente "l'aboutissement de trois semaines de préparation mais aussi  un élan d'enthousiasme pour nous qui formons des jeunes dans le but qu'ils deviennent des adultes…", conclut Gilles Micallef.

Coralie Mollaret

 

.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité