A la uneActualitésPolémique.PolitiquePolitique.

LE FAIT DU JOUR Gard Rhodanien : vers la création d’un groupe d’opposition à l’agglo

Le maire de Saint-Etienne-des-Sorts Didier Bonneaud (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le maire de Saint-Etienne-des-Sorts Didier Bonneaud (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le temps de l’unanimité et du consensus semble bel et bien définitivement fini à la communauté d’agglomération du Gard Rhodanien.

D’après nos informations, un groupe d’opposition va être créé dans les prochaines semaines au sein de l’agglo. Le maire de Saint-Etienne-des-Sorts Didier Bonneaud, qui est à l’initiative de la création de ce groupe avec le maire de Lirac et candidat à la présidence de l’agglo en avril dernier Stéphane Cardènes et l’ancien maire de Pont-Saint-Esprit Gilbert Baumet, explique que ce groupe réunira « ceux qui, au Gard Rhodanien, ne supportent plus le diktat de Jean-Christian Rey et de certains de ses vice-présidents. »

« On sera une quinzaine d’ici fin 2014 »

Pour l’heure, l’élu annonce dans ce futur groupe les élus d’opposition des mairies de Bagnols et Pont-Saint-Esprit, les maires de Gaujac, Saint-Nazaire ou encore Saint-Pons-la-Calm. Le premier magistrat stéphanois précise toutefois qu’« aucun membre du groupe n’aura l’étiquette FN ». « On sera une quinzaine d’ici fin 2014, c’est l’objectif qu’on s’est fixé », annonce-t-il, avant d’affirmer que « beaucoup de maires ont peur de venir avec nous, ils ont peur de la sanction. »

Du côté de l’agglo, on confirme qu’un courrier a été déposé par Stéphane Cardènes, Didier Bonneaud et Gilbert Baumet pour demander la création de ce groupe. Pour Guillaume Jarrié, directeur de cabinet de Jean-Christian Rey, « dans le respect de la démocratie, nous n’y sommes pas opposés, il faut juste qu’on vote le nouveau règlement intérieur pour encadrer les conditions de la création de groupes dans l’assemblée. » Ce devrait être fait lors du prochain conseil communautaire, début octobre.

Un groupe, pour quoi faire ?

Le groupe sera donc, sauf revirement de situation, créé d’ici un gros mois. Mais pour quoi faire ? Didier Bonneaud lâche les chevaux : « On ne peut plus accepter le cap de Jean-Christian Rey, car il n’existe pas ! Cette agglo ne fait pas de propositions, aucun vice-président n’a de feuille de route. Notre groupe va proposer des orientations, on veut faire bouger le territoire. Nous allons également demander des résultats à chaque vice-président sur ses attributions. »

Guillaume Jarrié estime pour sa part que « ce sera à eux de se positionner, soit du côté de l’opposition constructive, soit de celle qui tombe dans la caricature » et regrette que l’élu « cherche à polémiquer » sur la fermeture de l’épicerie « Plus Près » dans son village, projet qu’il avait porté lorsqu’il était vice président chargé du développement économique au Gard Rhodanien, jusqu’aux dernières élections.

Déterminé, Didier Bonneaud affirme que son groupe « mènera des actions, y compris dans les villages, pour dire aux citoyens ce qui se passe dans l’agglo. Je conseille donc aux maires indécis de choisir rapidement leur camp. Moi, en tout cas, je ne veux pas porter l’échec de cette agglo. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “LE FAIT DU JOUR Gard Rhodanien : vers la création d’un groupe d’opposition à l’agglo”

  1. A quand un groupe d’opposition à l’Agglo d’Alès dirigée par le seigneur local Roustan et son cardinal Rivenq? Faut pas rêver : les élus sont pour la plupart trop inféodés, cadenassés et un peu trouillards.

  2. Bonne initiative de mr Bonneaud de demander leurs résultats à chaque vice-président sur ses attributions.
    Et si nous commencions par les siens lorsqu’il était vice-président en charge du développement économique à part la création d’une épicerie dans son village ?

  3. voilà une initiative digne d’intérêt, si elle reste dans l’intérêt général, et à l’écoute des priorités des citoyens du territoire, en mettent de coté les petites divergences de clocher, en effet, comme agir alors qu’aucun axe « fut il giratoire » n’a été tracé en commun?? cet axe si axe il y a apparemment ne viendrait que d’une seule personne voire d’une minorité, ce qui en satisferait quelques uns au détriment de bien plus d’autres, on cite une épicerie qui en tous les cas rendait bien des services au moins à ceux qui ne peuvent se déplacer, on voit tout autour des villes de grandes enseignes c ‘est bien mais au détriment des centres qui se meurent par asphyxie et pour comble d’utilité ils sont par la plus grande majorité investi par une population de retraités ou vieillissante on le voit par le nombre d’aller venues des navettes municipales quand elles existent, sur 1,50 euros c pas si cher mais faut tout de même rien oublier car sinon la note en viendrait plus salée q’une tomate à la croque…je ne connais pas ce Michael mais il ne doit certainement pas avoir ce genre de problématique pour l’instant et je ne lui souhaite de jamais en avoir, on construit des maisons de plusieurs étages ..et on laisse nos vieux croupir dans ces gages ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité