A la unePolitiquePolitique.

GARD Rentrée revendicative pour la CGT

Conférence de presse de rentrée de la CGT du gard. (photo Baptiste Manzinali / Objectif gard)
Conférence de presse de rentrée de la CGT du Gard. (photo Baptiste Manzinali / Objectif gard)

Pour sa première rentrée en tant que secrétaire général CGT du Gard, Simon Gévaudan n'a pas mâché ses mots ce matin. Entre réforme territoriale, gèle des retraites et nouveaux rythmes scolaires, il y a du pain sur la planche.

La nouvelle direction de la CGT du Gard compte désormais 36 personnes, dont 4 accompagnaient ce matin le nouveau secrétaire général Simon Gévaudan. Une conférence de presse de rentrée qui annonce un calendrier chargé pour les prochaines semaines, tant le gouvernement en place donne du fil à retordre au mouvement social. "Nous souhaitons une bonne rentrée sociale, malgré l’inflexion libérale du gouvernement" a introduit M. Gévaudan.  La CGT ne souhaite pas reculer sur l'augmentation des salaires, "pour dynamiser l'emploi argumente le secrétaire général, et cela passe par l'investissement industriel."

A propos du gèle des retraites, une mobilisation locale est prévue le 30 septembre prochain, suite à la grande manifestation du 3 juin dernier qui avait réuni 25 000 retraités à Paris, dont 120 gardois. "Nous demandons une revalorisation des retraites, surtout pour les petites pensions. On se retrouve confrontés à des situations dramatiques où des veuves n'ayant jamais cotisé se retrouvent imposables. On doit désormais s'organiser par lieux de vies au lieu de viser systématiquement les entreprises " dénonce Hélène Daunis, délégué syndical des retraités.

Sécurité sociale et réforme territoriale toujours au coeur du débat

Autre échéance, celle du 16 octobre où une manifestation sera organisée à Paris et probablement au niveau local également. Pour Valérie Peytavin, délégué CGT du CHU de Nîmes, "Il y a une notion marchande à l'intérieur de l'hôpital qui dégrade les conditions du personnel. On en est à calculer un taux de rentabilité par lit, y compris pour des maladies graves. Cela aggrave les conditions de travail du personnel, pourtant déjà assez rude." Au delà du mécontentement, Mme Peytavin souhaite mettre en avant le fait que la CGT s'affirme en force de proposition. "Il faut stopper les exonérations des cotisations patronales."

Le dernier dossier épineux de la rentrée concerne, encore et toujours, la réforme territoriale. La CGT s'y oppose catégoriquement. "On conteste les projets de loi qui prévoient de supprimer les départements" proteste Serge Suau, délégué au Conseil Général. "Nous dénonçons un démantèlement du département et une délocalisation du personnel qui s'inscrit dans une destruction massive du service public. Nous demandons donc une consultation publique. D'autres choix sont possibles." C'est sur ce sujet que se tiendra un débat, le 22 octobre prochain à la Maison du département du Gard, avec la participation de Baptiste Talbot, secrétaire général de la Fédération CGT des services publics et de l'homme politique et syndicaliste Gérard Filoche.

Baptiste Manzinali

 

 

 

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “GARD Rentrée revendicative pour la CGT”

  1. C’est bien la CGT à compris qu’elle devait évoluer…

    Du discours mais plus ces ennuyeuses manifestations et ses horribles grève!

    Le jeune en photo au moins à l’époque, on le voyait travailler devant le collège quand le reste de la CGT nous gonflé avec leur grève !

  2. La CGT n’est pas un troupeau de moutons qui suit le berger  »Lepaon ou autre ». Chaque sections agissent comme elles l’entendent.

    Si la colère n’éclate pas dans les entreprises, elle éclatera dans la rue… = 5 millions de privés d’emplois c’est une vrai poudrière.

    Ne vous réjouissez pas trop vite du calme ambiant.

    Vive la grève !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité