Actualité générale.ActualitésInsolite

RAID AUDACE Une soirée bien méritée au campement de Luziers

Le camp des Camisards à Luziers. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Le camp des Camisards à Luziers. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

A 19h15, après une après-midi bien chargée, toutes les équipes avaient rejoint le campement situé à Luziers, derrière le camping des Rouquettes. Il ne leur reste plus que quelques heures pour reprendre des forces avant de redémarrer une nouvelle journée...

Ceux qui roulé pendant plusieurs ce matin pour rejoindre la capitale cévenole avant d'enchaîner avant les épreuves de l'après-midi étaient un peu fatigués ce soir en rejoignant leur bivouac. Mais tous avaient la même envie : celle de faire la fête. Après une pause dans leur tipi pour achever les questionnaires qui devaient être remis aux organisateurs, c'était l'heure de l'apéro. Le bar des Camisards, spécialement aménagé pour l'occasion, a assouvi la soif des aventuriers, pendant que le DJ sélectionnait des morceaux qui incitaient déjà les candidats à danser...

Le bar des camisards du campement. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Le bar des camisards du campement. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Un raid « très pro »

Une pause qui se prêtaient bien au partage des premières impressions des familles sur ce raid. La plupart s'accordent à dire que l'organisation est très professionnelle. « Le grimoire est très fouillé, avec un beau graphisme, ça nous donne envie d'être à la hauteur », souligne l'équipe Yakayalé venue du Pont-du-Gard et de Perpignan. Quant au campement, « il est dans un cadre magnifique et l'ambiance y est très conviviale », remarquent Les P'tits Bassou, originaires de la Normandie.

Les Yakayalé viennent de la région Languedoc-Roussillon. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Les Yakayalé viennent de la région Languedoc-Roussillon. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Une épreuve de nuit

Après l'apéritif et quelques parties de baby-foot au bord de la rivière, tout le monde s'est mis à table. C'est le traiteur Sauce Cévennes, installés dans leur bus des années 60, qui s'est chargé de concocter le dîner. « Ils font une cuisine nomade où tout est bio », précise Sylvain, l'organisateur du Raid. Pendant et après la dégustation de ce repas typique, un petit jeu pour mieux se connaître était proposée, façon question pour un champion. Et avant de retrouver leur tipi pour une nuit de repos bien méritée, les équipes avaient encore droit à une épreuve de nuit à la lampe frontale ! Au bord de la rivière, il s'agissait de construire le cairn le plus haut possible pendant le temps imparti...

Demain, l'aventure continue avec de beaux challenges à relever dans les villages cévenols.

Partie de baby-foot entre les équipes. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Partie de baby-foot entre les équipes. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Le repas était festif et convivial. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Le repas était festif et convivial. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité