A la uneActualitésPolémique.PolitiquePolitique.

BAGNOLS SDIS : la ville condamnée, Rey tacle Pissas

Le maire de Bagnols Jean-Christian Rey et le président du SDIS Alexandre Pissas (Montage : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le maire de Bagnols Jean-Christian Rey et le président du SDIS Alexandre Pissas (Montage : Thierry Allard / Objectif Gard)

La ville de Bagnols rechignerait-elle à payer le Service Départemental d’Incendie et de Secours ? Pas si simple…

En fin de semaine dernière, la section Gard-rhodanien du Parti Communiste Français publiait sur son blog l’ordonnance du tribunal administratif de Nîmes condamnant la ville de Bagnols à « verser au SDIS du Gard une provision de 794 450,10 euros avec intérêts au taux légal à compter du 19 février 2014. »

Difficile passage du paiement à terme échu à la mensualisation

Une condamnation confirmée par le maire de Bagnols Jean-Christian Rey ainsi que par le président du SDIS Alexandre Pissas, joints par nos soins. Pour Jean-Christian Rey, cette condamnation est due au fait que, « depuis quelques années, le SDIS veut que la commune paye chaque mois », alors que « depuis plus de 25 ans, on a toujours payé à terme échu. » L’élu plaide donc la bonne foi, expliquant que « Passer du terme échu à la mensualisation pour des sommes aussi importantes — environ un million d’euros ­—, ça ne se fait pas en un claquement de doigt. »

Alors pour résoudre la situation, le maire de Bagnols affirme avoir « envoyé un courrier au président du Conseil général, sans réponse. » Du côté du SDIS, on affirme aussi faire preuve de bonne foi. Alexandre Pissas nous a ainsi affirmé qu’il avait « écrit à Jean-Christian Rey pour lui proposer éventuellement d’étaler le paiement. » Magnanime, le président du SDIS nous a également confié qu’il « comprenait les difficultés » de la ville de Bagnols, « mais que la commune me le dise ! »

« Ça lui fait plaisir de m’embêter »

Du côté de Jean-Christian Rey, le son de cloche est tout à fait différent : « Ma difficulté, c’est la surdité de Pissas. Ça lui fait plaisir de m’embêter. » Au passage, le maire de Bagnols adresse un tacle aux communistes, « qui continuent à dire n’importe quoi. »

Bagnols a donc payé pour 2013 après condamnation, mais quid du paiement du SDIS pour 2014 ? Bagnols sera-t-elle condamnée chaque année ? On n’en prend pas forcément le chemin : « Bagnols a payé pour trois mois en 2014 » indique Alexandre Pissas. Une information confirmée par Jean-Christian Rey pour qui « ça montre qu’on est volontaires. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “BAGNOLS SDIS : la ville condamnée, Rey tacle Pissas”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité