Actualité générale.ActualitésCAC Alès

ALÈS VOLLEY-BALL Après une saison catastrophique, le club vise les play-off

Julien Anton, capitaine, et Ratko Peris, entraîneur du club. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Julien Anton, capitaine, et Ratko Peris, entraîneur du club. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Ce matin, le club Alès volley-ball a organisé sa traditionnelle conférence de presse après une saison très difficile. Avec deux recrues, un nouvel entraîneur, et des partenariats à venir, le CAC se dit optimiste pour atteindre et les play-off, et pourquoi viser le retour en ligue A.

Blessures, divergences avec l'entraîneur, le club de volley d'Alès a vécu une année noire la saison dernière. Mais la roue tourne. Trois semaines après le début des entraînements, le capitaine Julien Anton, 32 ans, a confiance en l'avenir. "Le groupe aurait pu exploser en décembre dernier suite aux résultats. Patuc était tellement écœuré qu'il voulait arrêter le volley. Mais le groupe est resté solidaire et ça nous a renforcé. Sept joueurs sont restés tandis que deux nouveaux sont arrivés. Je pense que c'est notre principale force", explique le passeur qui joue à Alès depuis un an.

Autres atouts de cette saison, le nouvel entraîneur Ratko Peris : "Il s’est fixé à Cambrai pendant 5 ans et y a fait l’unanimité. De plus, il a déjà rencontré tous les joueurs un par un. Le groupe a besoin d’exigence et de rigueur, et je pense qu’il pourra en apporter. Ils vont pas rigoler tous les jours, mais ils sont dans cette demande", précise Bertrand Nouis, vice-président du CAC. Déterminé à en découdre, le jeune serbe vise avant tout la victoire en misant sur la vitesse en début de championnat. "Le premier match se déroulera le 17 octobre et on va enchaîner 5 rencontres en deux semaines. Ca sera intense et il va falloir gagner pour attirer du monde. Si on perd, il faudra rester positif et avancer. Les défaites font partie du jeu".

Enfin, le président du CAC a annoncé de nouveaux partenariats avec CGFI et Univam, ainsi qu'un apport éventuel de 50 000€ supplémentaires dans les semaines à venir. "On est peut-être sur le point d'avoir trouvé un sponsor important. De nos résultats sportifs dépendront l'évolution de nos tractations", assure Ghislain Amsellem. Un complément qui aiderait le club à se maintenir s'il atteignait la ligue A. Même si cela resterait insuffisant.

En attendant, un seul objectif pour les joueurs : garder la motivation en dépit des obstacles et éviter les blessures pour tenter de retrouver leur niveau de 2008-2009.

Lire aussi : 

Alès volley-ball : le CAC est-il prêt à rebondir ?

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité