EconomieEconomie.

CHIFFRE DU JOUR 45 entreprises Gardoises participeront à la 12ème édition du prix de la TPE

TPE

60% d'entreprises Gardoises de plus qu'en 2013 ! Le prix de la TPE (Très Petites Entreprises) séduit de plus en plus les entreprises locales qui seront 45 au final à représenter le département pour la 12ème édition de ce concours qui met à l'honneur les entreprises les plus remarquables. Au total, elles seront 136 à concourir et à espérer passer l'étape de pré-sélection du 6 novembre. A son issue, les 18 meilleures participeront à la finale du 3 décembre prochain qui clôturera le 15ème Forum de la Création d'Entreprise de Montpellier. Ce jour-là, quatre trophées seront décernés : le trophée "Etre" (mise en avant du parcours et de l'initiative du chef d'entreprise), "Faire" (récompense le produit ou le service proposé), "Piloter" (distingue l'ensemble des ressources mises en oeuvre pour rendre l'entreprise performante) et le trophée "TPE". Une dotation de 9 000 euros sera par ailleurs à partager entre les 18 lauréats sélectionnés.

 

 

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “CHIFFRE DU JOUR 45 entreprises Gardoises participeront à la 12ème édition du prix de la TPE”

  1. Félicitations à tous ces entrepreneurs et aux salariés qui irriguent notre pays de leurs compétences.
    Vivre et travailler au pays, en France avec des Français…c’est possible.
    TPE, PME sont nos valeurs sûres pour construire l’avenir.

  2. Travailleurs de tous les pays, unissez-vous contre le capitalisme et bien sur contre le racisme. On a tous les même besoin. Le FN vendra comme les autres de jolies armes de guerres de part le monde… et aux dictatures… pour faire tourner la machine.

    1. En matière d’armes de guerre, l’ex Union Soviétique était et est toujours au top des ventes juste derrière les USA… et ces armes sont loin d’être destinées uniquement à des mouvements de libération !
      Quand à la France (bien placée aussi), lorsqu’il s’est agit de réduire la production d’armes et donc le nombre d’usines et de travailleurs, les syndicats (CGT en tête) se sont dressés contre (je cite) « la casse de l’outil de production »…
      Il faut fabriquer des armes, mais il ne faut surtout pas les vendre… pour faire tourner la machine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close