Economie

ALÈS L’hôpital se mobilise contre le gaspillage alimentaire

Fabien Chanabas, directeur des affaires générales et Nadine Durand, responsable développement durable à l'Hôpital. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Fabien Chanabas, directeur des affaires générales et Nadine Durand, responsable développement durable à l'Hôpital. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Jeudi 16 octobre est la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. À cette occasion, le centre hospitalier Alès-Cévennes proposera plusieurs actions de sensibilisation tout au long de la journée.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : chaque année, 17 millions de tonnes de nourriture sont jetées en France. Faire évoluer les comportements pour réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2025, tel est donc l'objectif de cette journée nationale, lancée l'année dernière par Guillaume Garot, alors ministre délégué à l’agroalimentaire. Ainsi, le 16 octobre, tous les acteurs de la chaîne alimentaire se mobilisent pour attirer l'attention du grand public et des professionnels sur ce problème de société.

34 tonnes jetées à l'hôpital d'Alès

Dans le cadre de son engagement en faveur du développement durable, l'hôpital d'Alès a décidé de participer à cette démarche. Au sein de l'établissement, 34 tonnes d'aliments non consommés finissent chaque année à la poubelle. Le plus souvent, ce sont des restes de repas. "Nous servons la même ration à tout le monde. Peut-être devrions-nous adapter les quantités selon les patients. Par exemple, les personnes âgées et celles admises au service oncologie mangent moins que les autres", explique Nadine Durand, responsable des services logistiques et du développement durable à l'hôpital. Ensuite, la nourriture servie n'est pas forcément au goût de tous les patients, même s'ils peuvent exprimer, à leur arrivée, leur préférence ou leur aversion pour un aliment. "C'est toute la difficulté entre le choix du patient et la contrainte d'un système collectif", estime Fabien Chanabas, directeur des affaires générales.

Un objectif, plusieurs cibles

Les usagers du centre hospitalier ainsi que le personnel soignant sont ciblés par cette journée de sensibilisation. Pour les professionnels, une visite de l'office relais - le lieu où les repas sont dressés sur les plateaux -, sera proposée à midi. Du côté du restaurant du personnel, un questionnaire composé de trois questions simples sera distribué : "Avez-vous fini votre assiette ?" - "Si non, quel aliment est resté ?" - "Pourquoi l'avez-vous laissé ?" Objectif : identifier les raisons du gaspillage alimentaire pour mieux lutter contre le phénomène. Dans le hall communication, de 13h30 à 15h, une campagne d'affichage sera déployée et une boîte à idées recueillera les suggestions des uns et des autres pour réduire le gaspillage. Enfin, des "trucs et astuces" seront dévoilés, comme des idées de recettes à réaliser avec des restes de repas. Il existe toujours des solutions pour moins gaspiller !

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité