A la uneActualités

FAIT DU JOUR La Corée du Sud s’intéresse au vin de Saint-Maurice-de-Cazevieille

Claude Bonnafoux, maire de Saint-Maurice-de-Cazevieille et Ki-Dae Yang, maire de Gwangmyeong. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Claude Bonnafoux, maire de Saint-Maurice-de-Cazevieille et Ki-Dae Yang, maire de Gwangmyeong. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

La commune de Saint-Maurice-de-Cazevieille a signé mardi soir un accord de jumelage avec la ville de Gwangmyeong, située à quelques pas de Séoul, en Corée du Sud. Le vin de la petite cité cévenole est à l'origine de ce mariage original.

660 habitants à Saint-Maurice-de-Cazevieille. Près de 400 000 à Gwangmyeong. Les élus du conseil municipal du village gardois n'ont pas compris tout de suite pourquoi une ville d'une telle envergure s'intéressait à leur petite bourgade. Pour les Sud-Coréens, la réponse est limpide : pour son vin. En effet, Saint-Maurice-de-Cazevieille peut se targuer d'avoir sur son territoire la plus importante cave coopérative des Cévennes, avec une production de 125 000 hectolitres par an. Et les élus de Gwangmyeong veulent ouvrir chez eux un bar à vin... avec des bouteilles françaises !

Un jumelage inattendu

Comme la France, il semblerait que la Corée du Sud soit elle aussi très attachée au terroir, aux traditions et à la gastronomie. Un beau point commun avec les vignerons des Cévennes. Malgré tout, le maire Claude Bonnafoux avoue avoir été un peu surpris lorsqu'il a été contacté par l'ambassade de France à Séoul. "Ça fait plaisir que notre cave soit reconnu par des pays étrangers. Je ne m'y attendais pas du tout. C'est le signe qu'elle a pris un bel essor", souligne t-il. Ainsi, l'année dernière, une première délégation était venue prendre connaissances des lieux. Ce mardi, le maire de Gwangmyeong, son directeur général des services et des élus techniques étaient à nouveau sur le sol gardois pour s'intéresser d'un peu plus près à la production viticole du village et sceller l'accord de jumelage entre les deux communautés. "Pour le tissu économique de notre commune, cette union est un atout incontournable que nous ne pouvions refuser !" explique Claude Bonnafoux.

Un pays attaché au terroir

Tout au long de la journée de mardi, la délégation sud-coréenne est donc partie à la découverte des saveurs vinicoles de Saint-Maurice-de-Cazevieille. Ils ont visité les autres sites de la cave, à Maruéjols-les-Gardons, Saint-Cézaire-de-Gauzignan et Brouzet-lès-Alès. Puis, ils ont dégusté les différents cépages proposés par les 140 viticulteurs du territoire. "Ils cherchent des profils de vin acceptés par la population coréenne. Ce sera surtout des vins rouges, mais aussi quelques blancs. Ils sont aussi très attachés au bio", indique Vincent Trouillas, président de la cave. Une première mission de repérage, qui a pour objectif, à terme, d'aboutir vers des importations.

La visite s'est achevée en mairie, par la signature de l'acte de jumelage. "Vous nous avez fait l'honneur de fouler notre terre, considérez-là maintenant un peu comme la vôtre", a déclaré Claude Bonnafoux. Ki-Dae Yang, le maire de Gwangmyeong, a chaleureusement remercié les Saint-Mauriçois pour leur accueil et a invité l'équipe municipale à venir en Corée du Sud l'année prochaine.

Signature de l'acte de jumelage, mardi soir. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Signature de l'acte de jumelage, mardi soir. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “FAIT DU JOUR La Corée du Sud s’intéresse au vin de Saint-Maurice-de-Cazevieille”

  1. L’article est bien écrit et résume parfaitement l’état d’esprit de cet accord de jumelage. Nous croisons les doigts pour que la cave coopérative réussisse ce pari commercial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité