A la uneEconomie.

GARD Un groupe industriel s’attaque aux forêts des Cévennes

Bois de forêt.
Bois de forêt.

Selon l'agence de presse Reuters, le géant industriel de l'énergie E.ON vient de passer un accord avec le Parc National des Cévennes pour extraire du bois dès 2015.
En 2010, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a lancé un appel d'offres pour des projets biomasse. E.ON, qui a remporté l'appel d'offres, doit ainsi bénéficier de 70 millions d'euros annuels de subvention sur 20 ans, soit 1,4 milliard d'euros. Le bois, destiné à être utilisé dans la nouvelle centrale biomasse de Gardanne dans les Bouches du Rhône, sera transformé en source d'énergie par combustion. Une nouvelle qui inquiète les écologistes comme la député européenne EELV Michèle Rivasi, "L'absence de valorisation de la chaleur avec une perte de 60%, couplée à la mobilisation d'argent public sur 20 ans confine au scandale". En effet, si E.ON le présente comme un projet "vert", son caractère "renouvelable" est cependant contesté. L'agence Reuters rapport que la grande majorité des centrales de biomasse en France fonctionnent en cogénération, c'est à dire qu'on y récupère l'électricité mais aussi la chaleur. Ainsi, l'efficacité énergétique grimperait à 90 %, alors que dans une centrale à combustion classique comme celle qu'utilisera E.ON à Gardanne, elle n'attendrait que 41%. "Nous travaillons sur un projet qui permettrait d'utiliser également la chaleur. Si nous parvenons dans les prochains mois à le conclure l'efficacité énergétique passera à 51%", ajoute Stéphane Morel, secrétaire général d'E.ON.

Pour Richard Ladet, du collectif SOS Forêt Cévennes, "C'est une colonisation énergétique des Cévennes".

Claudine Martel de l'association A.R.B.R.E à Nîmes dénonce également ce projet d'un tout autre point de vue. "La situation  dramatique que nous vivons actuellement partout dans le Gard sur le plan des inondations  me donne l’occasion de vous informer. E.ON veut transformer les arbres de nos forêts en plaquettes de bois pour alimenter la centrale de Gardanne et produire de l’électricité. Les abattages vont commencer en 2015. Nous apprenons que la Méditerranée est plus chaude de 2 degrés, ce qui serait cause d’évaporation entraînant les épisodes cévenols à répétition depuis un mois.(...). Sur des sols rasés à blanc, c’est le cauchemar assuré de voir les pentes des montagnes se répandre jusque dans les vallées."
Un rassemblement est prévu ce jeudi 16 octobre à Florac (Lozère) et organisé par l'association A.R.B.R.E Gardiens de l'Ombre pour protester contre ce projet.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité