A la uneSociété

GARD RHODANIEN La FFMC mène un « atelier de peinture radar »

En plein atelier, ici aux Angles (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
En plein atelier, ici aux Angles (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Vous les avez sûrement vus à l’approche des radars fixes : un marquage au sol représentant un « R » entouré d’un triangle.

La Fédération Française des Motards en Colère du Gard a mené cet après-midi un « atelier de peinture radar » dans l’est du département, pour rafraîchir ou carrément faire ces fameux marquages à l’approche de radars non signalés par leurs soins.

« Signaler les endroits dangereux »

Un convoi d’une trentaine de motards, équipés d’un pot de peinture spéciale route et de rouleaux, a donc peint ou repeint les marquages d’abord du côté des Angles, sur la D6580 vers Botanic, puis en remontant à hauteur du croisement Pujaut - Tavel, avant de se rendre sur la D980 à la sortie de Saint-Géniès-de-Comolas, puis sur la D6 à Sabran et enfin sur la D6086 à hauteur des Croisées.

A Saint-Géniès de Comolas,  le radar est tout nouveau. Les membres de la FFMC 30 ont donc peint un marquage tout neuf (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
A Saint-Géniès de Comolas, le radar est tout nouveau. Les membres de la FFMC 30 ont donc peint un marquage tout neuf (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Là où il y a un radar automatique, l’État considère qu’il y a un endroit dangereux. Nous, on pense qu’il faut les signaler, ces endroits », explique Jacques Barac, coordinateur de la FFMC du Gard. Le « R » signifierait donc autant « radar » que « risque ».

« On veut qu’il y ait moins d’accidents dans le Gard »

Pour lui, l’objectif est également de rendre visible certains radars automatiques qui ne le sont pas forcément : « à Saint-Géniès, il est dans l’alignement des platanes, en hauteur, complètement caché », détaille-t-il, en notant qu’il en est de même du radar des Croisées, caché derrière un platane, ou de celui du croisement Pujaut-Tavel, situé derrière un pylône. « Ils ne sont pas visibles, et on autorise des systèmes comme Coyote à les signaler. Si tu as les moyens de te payer un Coyote, tu sais où sont les risques, mais si tu ne les a pas… Où est l’égalité ? » s’interroge le coordinateur de la FFMC 30.

Idem sur la route d'Alès, à hauteur de Sabran, qui a été refaite il y a peu de temps (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Idem sur la route d'Alès, à hauteur de Sabran, qui a été refaite il y a peu de temps (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Précisons que ces radars sont effectivement signalés, par des panneaux placés en amont. Un système inefficace pour Jacques Barac : « au début, les panneaux étaient placés 500 mètres an amont, maintenant, ils sont jusqu’à plusieurs kilomètres avant. C’est à partir de ce changement qu’on a mis en place ces ateliers peinture. »

Et Jacques Barac de préciser qu’il s’agit « d’une démarche citoyenne. Nous ne sommes pas des suicidaires, notre but est de promouvoir l’usage du 2 roues et de partager la route. On veut qu’il y ait moins d’accidents dans le Gard. »

Depuis le début de l’année, 29 personnes ont perdu la vie sur les routes du département.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

9 réactions sur “GARD RHODANIEN La FFMC mène un « atelier de peinture radar »”

  1. Le partage de la route ????? lol
    Ils ont une drôle de façon de parler de partage !!! vitesse excessive (le mot est faible !!) dépassement sur les bandes blanches !!!! motos trafiqués (pot d’échappement ,voir plus !! ) et ne parlons pas du bruit !!!! voilà ,leur vision du partage !!!!

    1. bonjour cette signalisation sert a TOUS les usagers de la route . A quant les automobilites vont ils se reveiller contre la répression excessive ?

    2. @olivecal : Autant de stupidités en si peu de mots, c’est remarquable ! C’est bien connu : L’enfer ce sont les autres, et comme beaucoup, vous devez vous considérer comme étant un excellent conducteur ! Jamais le moindre dépassement de vitesse, vous contrôlez systématiquement vos rétroviseurs et vos angles mort avant de changer de voie ou de direction, vous n’oubliez jamais d’utiliser vos clignotants pour signaler vos intentions. Bien entendu, vous ne téléphonez jamais en conduisant. Parce-que cher monsieur, c’est très exactement ce genre de comportements que subissent quotidiennement les motards.

  2. Bjr, pour la petite histoire, il y a beaucoup moins de mauvais motards que de mauvais conducteurs, je suis sur la route toute la ste journée, comme dirait de palmas, je fais de la moto avec mon mari,cela fait plus de trente ans que e conduis, et c’est la que le bas blesse, que cela ne soit pas votre passion c’est votre problème, mais de là a critiquer les motards, sur leur façon de conduire, je ne vous le permettrai pas.
    il y a plus de coups bas chez les conducteurs envers les motards que l’inverse;

  3. @ DODDS encore un donneur de leçon !!! j’ai pratiquement effectué 1 million de KM et j’ai toujours mes 12 points !!! je reste peut etre parmis les derniers connards qui respectent le code de la route !!!! j’ai aussi été pompier volontaire,alors stop les leçons !!!

    1. 1 M de Kms ? Toujours ses 12 points et EX pompier volontaire ?
      Comment, avec une telle expérience apparente, peut-on être si peu doué de bon sens (en plus d’être vulgaire) ?

      Stigmatiser l’ensemble des motards sur le comportement répréhensible de quelque uns est réellement une preuve d’étroitesse d’esprit et un manque de bon sens flagrant.

      Que vous n’aimiez pas les motards c’est votre problème.
      Mais les généralités ne donnent jamais rien de bon.
      Comme si les automobilistes étaient parfaits.
      C’est vrai que les accidents de la route sont tous causés par des motards. C’est bien connu que sans motards sur la route il n’y aurait plus le moindre accident.

      Allez, pour donner de l’eau à votre pauvre moulin généraliste, sachez que je roule en Harley, que ma bécane est effectivement débridé et avec des pots non homologués.
      D’ailleurs depuis que je les aient, c’est marrant, les automobilistes m’entendent, à défaut de me voir.
      Je ne vous raconte pas le nombre de fois ou je les faits lever les yeux de leurs saletés de smartphones en donnant un petit coup de poignée à leur approche.

      Alors, hors là loi, oui. Mais je suis en vie.
      Contrairement à d’autres amis et collègue « dans les clous » qui se sont fait fauché, dans tout les sens du terme, par un automobiliste étourdie : « je ne l’ai pas vu / pas entendu » qu’ils disent.
      Reposez en paix.

      Je n’ai plus mes 12 points. Mais tous perdu en voiture.
      Je n’ai jamais autant respecté le code de la route que depuis que j’ai ma bécane.

      Alors vous savez, vos jugements me font bien rire.
      Au moins nous ne jugeons pas tout les automobilistes sur le comportement d’un seul comme vous le faites pour nous.
      Si c’était le cas, ces personnes qui ont participé à ces ateliers peinture se seraient contenté d’aller faire une belle balade en bécane, en laissant les usagers de la route se démerder tout seuls.

      Heureusement que vous ne représentez qu’une infime minorité.
      C’est à dire rien.
      Sur ce, je vous laisse à votre étroitesse d’esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité