Faits Divers

NÎMES Des manifestants rendent hommage à Remi Fraisse devant la préfecture

Hommage à Rémi Fraisse devant la préfecture. Tony Duret / Objectif Gard
Hommage à Rémi Fraisse devant la préfecture. Tony Duret / Objectif Gard

Dans la nuit de samedi à dimanche, le jeune Rémi Fraisse, 21 ans, était retrouvé mort sur le site du barrage de Sivens (Tarn) à la suite d’affrontements entre des opposants au barrage et les forces de l’ordre. Ce jeudi, à 17h30, une centaine de Gardois se sont retrouvés devant les grilles de la Préfecture pour rendre un dernier hommage au jeune homme mais aussi pour faire en sorte que de tels drames ne se produisent pas dans le Gard.

Magali Pactat, qui était à Sivens le week-end dernier, fait partie des quatre membres reçus par le préfet. Avant la rencontre avec Didier Martin, elle témoigne : « Le préfet est aussi là pour entendre les doléances de ses administrés. Je veux témoigner de ce que j’ai vu et faire en sorte que ça remonte pour que ceci n’arrive pas dans notre département. Je vais lui demander d’être vigilant sur la répression policière », explique-t-elle avant de revenir sur ce qu’elle a vécu à Sivens : « On aurait dit la guerre. Il y avait des CRS derrière un grillage alors que le préfet du Tarn avait assuré qu’il n’y aurait pas de présence policière. C’était de la provocation. Mais ce qui m’a encore plus choqué, c’est le lendemain quand on a voulu rendre un hommage à Rémi dans la ville de Gaillac. On a été dispersés à coups de gaz lacrymogène, c’est inadmissible ».

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité