A la uneActualités

LE PORTRAIT Sophie Gosset, architecte : « L’intérêt n’est pas de vivre comme dans une page de magazine »

Sophie Gosset. Crédit Photo Nicolas Pellissier

Fille d’un entrepreneur et d’une mère bien connue à Nîmes - Emilia Oliverio, Meilleur Ouvrier de France en art floral - Sophie Gosset a toujours baigné dans un monde artistique. Dès l’âge de 12 ans, en parallèle de sa scolarité, elle suit des cours aux Beaux-Arts de Cambrai. A 16 ans, elle intègre le prestigieux Institut Saint-Luc de Bruxelles, une école supérieure des arts. Trois ans plus tard, diplômée d’un CESS en arts appliqués et comme si cela ne lui suffisait pas, la jeune femme poursuit ses études à Lyon puis dans une école d’architecte à Saint-Etienne où elle se spécialise en architecture d’intérieur, en haute qualité environnementale et en Feng Shui !

"Cocon Urbain " Propriété intellectuelle : Sophie Gosset / Crédit photo : Sophie Gosset
"Cocon Urbain " Propriété intellectuelle : Sophie Gosset / Crédit photo : Sophie Gosset

Aujourd’hui, Sophie Gosset est âgée de 28 ans et vit à Nîmes où elle travaille à son compte en free-lance. Très mobile, l’architecte multiplie les projets : « En ce moment, je suis sur un gros contrat à Paris. Je réalise la conception de l’intérieur d’une chaîne de restaurants. Il y a vingt ouvertures prévues pour 2015 ». Celle qui vit à cent à l’heure et qui n’est jamais à court d’idées publie régulièrement des articles dans des revues spécialisées ou tente sa chance à des concours comme celui des jardins de Chaumont-sur-Loire. Et quand il lui reste un peu de temps libre, elle fait dans la conception : « j’ai construit quelques pièces que l’on trouve sur mon blog (suivre le lien) mais elles ne sont pas encore éditées. Ce sera pour 2015 certainement. Ce qui est flatteur et encourageant, c’est qu’on m’a demandé où on pouvait se les procurer ».

"Lampe Icosaèdre " Propriété intellectuelle : Sophie Gosset / Crédit photo : Sophie Gosset
"Lampe Icosaèdre " Propriété intellectuelle : Sophie Gosset / Crédit photo : Sophie Gosset

Influencée par Franck Gehry et Zaha Hadid, deux figures du déconstructivisme, la jeune nîmoise intervient aussi chez les particuliers : « Quand j’entre dans une habitation, c’est instinctif. Je comprends les volumes et les espaces. Mais j’essaie toujours de faire des conceptions intelligentes. L’intérêt n’est pas de vivre comme dans une page de magazine. Il ne faut pas faire du beau pour faire du beau ». Mais du beau, Sophie en fait quand même. Et elle en dit aussi comme quand on l’interroge sur son métier : « En architecture, il y a une grand part de sociologie et d’humanisme. C’est une façon d’écrire l’humain dans l’espace ».

Sophie Gosset 06 74 30 71 21

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité