Actualités

ALÈS Des innovations pour faciliter l’accès à l’emploi des handicapés

Essai des lunettes à réalité virtuelle. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Essai des lunettes à réalité virtuelle. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Les enseignants-chercheurs de l’École des mines ont présenté hier leurs travaux de recherche destinés à faciliter l'accès à l'emploi des personnes en situation de handicap. Parmi leurs projets, des lunettes à réalité virtuelle pour malvoyants ont été conçues.

Dans le cadre de la semaine pour l'emploi des personnes handicapés qui se déroule jusqu'au 23 novembre, l’École des mines d'Alès a voulu valoriser les actions menées par les enseignants-chercheurs dans ce domaine. "Depuis plus de 20 ans, des chercheurs travaillent sur la création de matériels grâce à l'aide de partenaires industriels qui contribuent financièrement au développement de ces travaux", a affirmé Bruno Goubet, directeur de l'établissement. Hier, il tenait particulièrement à présenter le projet Aurevi (Augmented Reality for the Visually Impaired) qui consiste à concevoir des lunettes à vision enrichie pour les malvoyants.

"Ce sont des lunettes qui conviennent aux personnes atteintes de glaucomes ou de rétinites pigmentaires, une maladie qui entraîne une forte sensibilité à la lumière et qui réduit le champ visuel", explique Isabelle Marc, en charge du développement du projet. Les lunettes sont équipées d'une petite caméra qui filme l'environnement extérieur et transmet les images à l'utilisateur, en fonction de la nature de son déficit visuel, via les deux petits minuscules écrans transparents fixés près de l’œil. L'initiative, soutenue par Sopra Group - une société qui accompagne la mise au point de solutions innovantes -, est pour l'instant au stade de prototype. "Dans le meilleur des cas, les essais cliniques auront lieu dans trois ans, en partenariat avec l'institut Aramav (Institut de réadaptation fonctionnelle de la basse vision et de la cécité, Ndlr)", indique Isabelle Marc.

Parmi les autres porteurs de projets facilitant l'accès à l'emploi des handicapés, l'enseignant-chercheur Gérard Dray a également présenté ses recherches sur des capteurs cérébraux. Ces derniers permettent d'observer en direct les progrès des personnes qui ont subi un accident vasculaire cérébral. Cette innovation est déjà testée avec succès en laboratoire, mais est encore trop coûteuse pour être commercialisée.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité