ActualitésEconomie

NÎMES Le psychothérapeute Christophe André prodigue ses conseils de bien-être au travail

Henry Douais en compagnie du psychothérapeute Christophe André. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Henry Douais en compagnie du psychothérapeute Christophe André. Photo Tony Duret / Objectif Gard

« Un être humain qui va bien, qui est bien dans sa tête, est bénéfique pour son entreprise ». Bien qu’évidente, cette formule pleine de bon sens prononcée par Christophe André est parfois oubliée par les patrons comme les salariés eux-mêmes. C’est pourquoi le célèbre psychiatre et psychothérapeute est venu rappeler quelques principes de base dans un premier temps aux chefs d’entreprise du ‘Club des 100’ puis aux 250 curieux qui se sont pressés, hier soir, dans les locaux de la CCI de Nîmes pour une conférence-débat ayant pour thème : « psychologie positive : le bien-être au travail, c’est possible ».

« Parmi les choses que l’on recommande, poursuit Christophe André, avant de s’endormir, il faut penser à trois choses positives de la journée. D’une, ça influence le sommeil. Puis, ça muscle notre capacité à voir le positif parce que naturellement le cerveau se concentre sur le négatif. On conseille également de ne pas passer sa vie sur les écrans. Il est prouvé que plus les gens passent de temps sur les écrans, moins ils sont heureux et efficaces ».

Les patrons, eux, sont invités par le psychothérapeute à faciliter les conditions du bien-être : « Tout le monde y gagne. Un salarié qui est content de venir travailler le matin, qui est reconnu dans son travail, sera bien plus performant », conclut Christophe André qui indique que le ratio idéal pour une journée équilibrée est de trois émotions positives pour une négative.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité