A la uneSociété

BAGNOLS Sortie du collège du Bosquet de ZEP : des actions « fortes et gênantes » prévues

Lors de l'assemblée générale, hier à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Lors de l'assemblée générale, hier à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ils étaient un peu moins de 200 hier matin à la salle multiculturelle de Bagnols pour une assemblée générale.

Parents d’élèves, professeurs, élus et personnels municipaux réunis pour définir les actions à mener dans les prochains jours pour protester contre la sortie du collège du Bosquet et de trois écoles primaires du dispositif ZEP (Zone d’éducation prioritaire) (LIEN).

Après la grève des professeurs hier, les participants ont décidé de « prévoir des actions demain (vendredi, ndlr), samedi, lundi, mardi et mercredi. On n’a rien prévu pour jeudi car on est optimistes », a affirmé Corinne Courteille, présidente du conseil local de la FCPE, avant de promettre des actions « fortes et gênantes. Plus on sera nombreux et plus on gênera, plus on aura de chances que l’information remonte » jusqu’à Madame le Recteur, décisionnaire dans le dossier, et que les parents d’élèves, les professeurs et les élus veulent rencontrer la semaine prochaine.

Pétitions, blocages de ronds-points et collèges morts

Ainsi, une après-midi de signature de pétition sera organisée tout à l’heure à Bagnols, en préambule d’actions bien plus fortes. En effet, l’assemblée générale a décidé de bloquer les ronds-points des entrées nord, sud et ouest de Bagnols et de distribuer des tracts samedi matin de 10h à midi, avant une journée écoles et collèges morts lundi, durant laquelle les parents sont invités à ne pas mettre leurs enfants à l’école et au collège.

Il est également prévu de bloquer le rond-point de Marcoule mardi à 7 heures, avec là aussi distribution de tracts, puis un rassemblement devant le collège du Bosquet mercredi à midi, sachant que si Madame le Recteur ne leur a pas proposé un rendez-vous d’ici là, ils ne s’interdisent pas une « descente » dans ses bureaux l’après-midi.

« On veut se faire entendre, explique Philippe Mahier, professeur au collège du Bosquet. Pour l’instant, ça s’est fait gentiment, mais ça peut être plus ferme. » Ça en prend le chemin…

Et aussi :

Le député Patrice Prat « s’oppose fermement au projet » : dans un communiqué, le député de la 3e circonscription du Gard estime que « La sortie, même progressive, du Réseau d'éducation prioritaire des écoles primaires et du Collège du Bosquet à Bagnols-sur-Cèze ne peut pas être envisagée en l'état. C'est pourquoi je m'oppose fermement à ce projet. » Pour l’élu, « Quels que soient les critères et indicateurs retenus par l'Education nationale, ils sous-estiment les caractéristiques, sociologique, sociale et démographique de la commune-centre du Gard rhodanien (…) Tout ce travail, patient, méthodique, entrepris depuis ces dernières années par les enseignants, les personnels encadrants de l'Education nationale, les élus, l'Inspection académique et l'Etat serait ainsi mis à mal par une décision qui sous estimerait le contexte général de notre secteur géographique. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité