Culture

NÎMES L’édition 2014 des Rencontres Images et Ville s’ancre une nouvelle fois dans une réflexion sur la ville

arbres

 

L’édition 2014 des Rencontres Images et Ville s’ancre une nouvelle fois dans une réflexion sur la ville. Cette fois-ci, ce sont les relations, tendues ou harmonieuses, qu’entretiennent ville et nature qui sont le sujet de notre étude.

Des expositions de photographies seront présentées au public à Nîmes et Montpellier jusqu'au 31 janvier 2015. Les inaugurations auront lieu jusqu'au jeudi 4 décembre 2014.

Artistes participants : Laurent Gueneau, Philippe Ibars, Marie-Dominique Guibal, Roubina Khodadin, le groupe de recherche Regards sur la Ville : Anne-Marie Suire, Gérard Jeanjean, Laurence Coussirat, Hervé et Marie-France Bussy, Jean-Paul Garcia, Claudine Declercq et les élèves de la prépa photo de l’Institution Saint Stanislas : Jonathan Mourglia, Claire Dujardin, Vincent Royer, Laurelenn Jacquet, Clara Faye, Pauline Pujalte, Fanny Laure Bovet, Sarah Thoraval.

Les Rencontres Images et Ville sont organisées par NegPos

www.objectifgard.com vous propose de découvrir le programme et les lieux participants :

Groupe de recherche Regards sur la Ville – Natures à Nîmes

Avec Anne-Marie Suire, Gérard Jeanjean, Laurence Coussirat, Hervé et Marie-France Bussy, Jean-Paul Garcia, Claudine Declercq.

Exposition du 26 novembre 2014 au 31 janvier 2015

A la Bibliothèque Universitaire de l’Université de Nîmes – Site Vauban 1, rue du Docteur Salan 30000 Nîmes

Accès libre du lundi au samedi de 9h à 19h.

Au coeur des Rencontres Images et Ville, et comme chaque année depuis 1997, la mission Regards sur la Ville permet à un groupe de photographes de réfléchir collectivement autour d’une thématique sur la ville de Nîmes. Cette fois-ci, ce sont les relations, tendues ou harmonieuses, qu’entretiennent ville et nature qui sont le sujet de leur étude. La nature est vécue par chacun à la fois sur un mode singulier et passionné. Petite plante poussant clandestinement qui émerge de l’anfractuosité bétonneuse, jardins ouvriers, zones agricoles péri-urbaines, chantier de la nouvelle ligne et gare TGV, espaces verts géométriques, rideaux végétaux, arbres nocturnes ... Les images ne manquent pas et le sujet semble tout autant inépuisable ! Les participants de cette 10ème édition ont produit un travail qui fera date et qui laisse une trace photographique indispensable pour la mémoire collective, une « graine » de constat pour le futur.

 

Philippe Ibars – Jardin public

Exposition du 27 novembre 2014 au 31 janvier 2015

A l’atelier de l’image NegPos 34, promenade Newton 30900 Nîmes. A l’exception du vernissage, accès libre sur Rdvs.

Photographe français, né en 1953, vit et travaille à Nîmes. Pratique la photographie depuis son adolescence. A perdu presque tous ses clichés, ses négatifs et ses diapos lors des inondations de Nîmes en 1988 au cours desquelles il a réalisé des images souvent publiées par la presse. A fait de nombreuses expositions y compris dans la Maison Carrée de Nîmes pour un travail sur les maisons nimoises et en face, à Carré d’Art, sur les Jardins de la Fontaine qu’il photographie depuis plus de vingt ans. Enseigne la sémiologie de l’image et anime des ateliers ou des promenades photographiques. Écrit aussi. A publié récemment Apprendre en apprenant ou les Aigles de Bonaparte, ses souvenirs d’enseignant, et collabore occasionnellement depuis à l’illustration photographique de thèmes pour la revue Les cahiers pédagogiques.

 

Marie-Dominique Guibal – Les arbres en habit rouge font la haie aux passants

Exposition du 27 novembre 2014 au 31 janvier 2015

A la Maison des Initiatives, Parc Kennedy, 285 Rue Gilles Roberval, 30900 Nîmes. Accès du lundi au vendredi de 9h à 18h.

les arbres en habit rouge font la haie aux passants

la couleur rythme les boulevards

l’espace est déployé

 

Laurent Gueneau – Questions de nature

Exposition du 28 novembre 2014 au 31 janvier 2015, vernissage le vendredi 28 novembre à partir de 18h30.

A la galerie NegPos-Fotoloft 1, cours Némausus 30000 Nîmes – A l’exception du vernissage, accès libre sur Rdvs.

Photographe français, né en 1964, vit et travaille à Paris. A l'issue d'un apprentissage photographique suivi à l'école Louis Lumière, curieux d'explorer diverses pratiques de la photographie, Laurent Gueneau travaille comme assistant et se forme à la technique et à la lumière en studio. Très vite attiré par l'extérieur, Il réalise un reportage sur les derniers gardes Barrières paru dans Photomagazine. Un travail sur les éleveurs dans l'Aubrac le conduit à collaborer régulièrement avec le Ministère de l'Agriculture. Il publie un ouvrage sur le paysage après la tempête "26 12 1999", accompagné d'une exposition notamment présentée au Centre Culturel André Malraux à Vandoeuvre. En 1994, à l'issue de plusieurs séjours au Vietnam, Laurent Gueneau adopte la prise de vue en grand format et choisi la couleur. Il publie son premier travail réalisé à la chambre photographique «Les tombeaux qui font sourire la mort» en 1994 dans Connaissance des Arts. Il entame un travail lent et silencieux dans différentes villes d'Europe de l'Est qui sera montré lors d'une exposition collective au Musée Pouchkine à Moscou et fera l'objet d'expositions personnelles à l'institut Français de Bucarest, à.la Filature à Mulhouse, au Parvis à Tarbes et à la Galerie Le Lieu à Lorient. En 2005, il obtient une résidence à Guangzhou en Chine où il entame un travail en relation avec la nature. Ces photographies sont sélectionnées par Raymond Depardon pour l'édition 2006 du Festival d'Arles.

 

Roubina Khodadin de la cie VOOA, Vers une Ouverture Ô Arts – Nuit

Performance le 28 novembre 2014 à 19h. A la galerie NegPos-Fotoloft 1, cours Némausus 30000 Nîmes

Conception et Performance : RouBina - Durée : 15 minutes

Croisant les univers de la photo, du mouvement et de la musique, Nuit est à la fois Espace et Temps. Autour de ce paradigme, Nuit explore les espaces de ce temps mystérieux : ceux qui s’ouvrent en nous, ceux qui nous enferment et ceux qui nous transforment. Issue d’une collaboration initiale avec le photographe Jean Louis Bec, RouBina a par la suite monté Nuit lors d’une résidence de création en Aveyron. Nuit est la première pièce du projet international de création autour de la rencontre des arts et des peuples de la cie VOOA : il’ S. Précédemment basée à Londres, RouBina se définit comme Chorégraphe du Mouvement, de la Musique et des Mots. Polymorphe de par le métissage toujours renouvelé des formes artistiques qu’elle explore et entrelace, RouBina a plusieurs créations à son actif et assure la direction artistique de la cie VOOA.

 

Les étudiants de photographie Prép’Arts de l’Institution Saint Stanislas (Nîmes) – Animal urbain

Avec Jonathan Mourglia, Claire Dujardin, Vincent Royer, Laurelenn Jacquet, Clara Faye, Pauline Pujalte, Fanny Laure Bovet, Sarah Thoraval.

Exposition du jeudi 4 décembre 2014 au vendredi 9 janvier 2015, vernissage le jeudi 4 décembre à partir de 19h.

A la Maison pour tous Boris Vian 14 rue de l’Améthyste 34000 Montpellier. Ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 19h (vendredi 18h). Entrée libre.

Huit étudiants en Prép'Arts section photographie à Nîmes. Huit étudiants qui vont se présenter à des concours d'entrée d'écoles de photographie, dont l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d'Arles. Un concours qui comporte entre autre l'épreuve redoutable du travail photographique à réaliser en un mois. Un thème imposé. Prenons Animal Urbain. Titre bizarre, qui semble nous glisser entre les doigts comme une anguille.Titre dual, qui lie et oppose deux termes que l'on n'attendait pas ensemble. Il va falloir se questionner sur l'animal, son irréductible étrangeté à l'homme, mais peut être aussi sur l'homme lui-même et sa profonde nature animale. Il va falloir se plonger dans l'espace urbain et se souvenir de nos origines sauvages. Il va falloir surtout éviter les clichés, ne pas apporter de réponse, mais des questionnements. Déranger l'ordre établi, faire surgir le trouble, le refoulé. Faire affleurer le non-dit. Deux termes qui jouent à la souris, il faudra bien que l'un attrape l'autre. Voici donc la deuxième exposition de la saison 2014-2015 à la Maison pour tous Boris Vian. Le fil conducteur de cette année est le rapport de l'homme à l'animal.

A noter : La Maison pour tous Boris Vian propose des visites de l'exposition et des ateliers autour de l'exposition pour les jeunes et les scolaires. Pour tout renseignement, contactez la Mpt Boris Vian au 04 67 64 14 67 - mpt.vian@ville-montpellier.fr

Renseignements : NegPos 1, cours Némausus 30000 Nîmes – http://negpos.fr - contact@negpos.fr - 0466762396 - 0671080816

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité