A la uneActualités

ALÈS Le projet de tram-bus sur la ligne Alès-Bessèges interroge

Les membres du collectif de défense de la ligne Alès-Bessèges en gare d'Alès. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Les membres du collectif de défense de la ligne Alès-Bessèges en gare d'Alès. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Un tram-bus pour relier Alès à Bessèges, voilà l'idée récemment suggérée par le président de Région, Damien Alary, pour rétablir la circulation suspendue depuis juillet 2012 sur cette voie. Du côté du collectif de défense de la ligne, le projet suscite plusieurs interrogations.

"C'est une nouvelle qui nous a surpris", lâche Claude Doussière, membre du collectif. Cette nouvelle, c'est celle de remplacer le train par un tram-bus, en lieu et place de la voie ferrée. L'opération coûterai deux fois moins cher qu'une réhabilitation totale, estimée à 30 millions d'euros. Mais pour les défenseurs de la ligne, cette solution "paraît incohérente" car elle envoie aux oubliettes un autre projet de maintenance classique proposé il y a trois ans, qui permettrait de rétablir la circulation des trains pour un investissement de 9 millions d'euros. "Tout le monde était d'accord avec ce projet de rénovation. Il nous manquait juste la signature de la Région", rappelle Anne-Marie Skora, présidente de l'association des usagers de la SNCF du Gard. Et de poursuivre : "Nous ne comprenons pas pourquoi on démonterait des infrastructures existantes pour goudronner la voie et faire passer un tram-bus alors que l'étude que nous avons fait faire est moins coûteuse ! Et en plus elle est bouclée, finalisée, prête à être mise en œuvre".

Par ailleurs, ce nouveau projet soulève d'autres questions plus techniques pour le collectif. "La portion ferroviaire située entre Salindres et Alès ne pourra pas être déconstruite puisqu'elle est utilisée par l'usine salindroise pour le transport des matières dangereuses. Ce qui veut dire que le tram bus emprunterait le réseau routier classique et perdrait du temps. Idem pour l'arrivée en gare d'Alès, puisqu'il ne peut pas revenir par le rail. Ensuite, il y a beaucoup de tunnels entre Alès et Bessèges et je ne suis pas sûre qu'ils soient adaptés au passage d'un tram-bus", note Anne-Marie Skora. Pour recueillir les avis des usagers, le collectif de défense souhaite organiser en début d'année prochaine un comité de ligne "pour que tout le monde puisse s'exprimer et comprendre ce qu'il se passe". Ils espèrent également être reçus par le Conseil régional pour échanger sur l'avenir de la ligne, mais l'institution ne répond pas à leurs sollicitations.

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “ALÈS Le projet de tram-bus sur la ligne Alès-Bessèges interroge”

  1. A l’heure où on nous parle que de développement durable et d’écologie (qui sont très importants) le Président du Conseil Régional lui prend une autre voie…que celle du Ferroviaire et propose, dans la même lignée que la Loi Macron (qui va libéraliser le Marché du transport et permettre aux Bus de supplanter les trains) de remplacer la ligne Alès Bessèges fermée à cause du manque d’entretien et non de la fréquentation, par un….tram bus.

    Aucun argument cohérent ne peut motiver un tel choix. En effet le coût du projet de rénovation de la Ligne avait été chiffré à 9 M€, avec une halte aux Prés Saint-Jean pour les lycéens de Jean-Baptiste-Dumas. Les infrastructures existent déjà, il suffisait de les remettre aux normes. C’est le projet le plus économique et le plus efficace pour les usagers. Les études ont déjà été menées, les financements trouvés et validés par la Région.
    Mais non M. Alary voudrait, à présent, remplacer le train par un bus. L’actuelle voie ferrée serait démantelée, et remplacée par une route. Le projet se monterait à 12 ou 15 M€.

    C’est à n’y rien comprendre…..

    Mais à force d’emprunter d’autres voies que celle du ferroviaire, et de ne pas vouloir entendre les voix des Cheminots et des Usagers, le Président du Conseil Régional risque de perdre des…..VOIX

  2. On connaissait les Trains,, les tram, les tram-train, les bus les « tramways » sur pneus qui sont des trolleybus guidés, maintenant voila le tram-bus.
    Questcequecest le tram-bus. Rappelle de la définition d’un tramway c’est un véhicule ferroviaire roulant sur 2 rails plats (pour être noyés dans la chaussée). Voudrait-on nous dire que quelqu’un a inventé un bus avec des pneus qui roule sur des rails à gorges. Mais ça ressemble à une Micheline!!!!

    Pitié messieurs, mesdames les journalistes arrêtez de reprendre les expressions idiotes des politiques et des commerciaux pour nous faire avaler n’importe quoi qui ferait croire au « développement durable » mais qui en fait développent le transport routier gros consommateur de pétrole et d’espaces goudronnés (qui empêche les écoulements et provoque les inondations chaque année) au détriment du transport ferroviaire bien plus efficace écologiquement, économiquement si celui-ci est exercé par des gens compétents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité