A la uneActualités

JE SUIS CHARLIE Les réactions nombreuses des personnalités du Gard

Droits réservés Plantu (diffusé sur Twitter)
Droits réservés Plantu (diffusé sur Twitter)

 

Des hommes cagoulés et lourdement armés ont ouvert le feu au siège du journal satirique, Charlie Hebdo ce mercredi matin. Le dernier bilan fait état d'au moins 12 morts et une dizaine de blessés. Parmi les victimes, des figures du journal et du dessin de presse : Cabu, Charb, Wolinsky et Tignous. Matignon a annoncé que le plan Vigipirate était relevé au niveau le plus élevé « alerte attentats » dans toute l'Ile-de-France. Sur place, François Hollande a évoqué un attentat terroriste « d'une exceptionnelle barbarie » et s'exprimera ce soir à 20 heures depuis l'Elysée.

Dans le Gard, de nombreuses personnalités réagissent : 

Jean Denat, Président du Conseil général du Gard : "Un horrible attentat a eu lieu ce matin à Paris contre le journal Charlie Hebdo. Cet acte barbare, ce véritable carnage, frappe la République en plein cœur en s’attaquant à l’une de ses valeurs, la liberté de la presse, et donc la Liberté. C’est avec une immense émotion que je pense aux victimes, à leurs familles, à leurs proches et aux salariés de ce journal… Tous les moyens doivent être mis en œuvre pour que les auteurs de cette attaque terroriste soient identifiés, pourchassés et sévèrement réprimés. Ne faisons aucun amalgame qui fragiliserait la cohésion sociale. L’heure est au rassemblement et à l’unité nationale.  Aussi, je m’associe au Club de la Presse du Gard, et j’appelle les Gardois à se rassembler ce soir, à Nîmes, Place des Arènes, à 18h".

Jean-Paul Fournier, Sénateur-Maire de Nîmes sur Twitter : "Attaque terroriste contre #CharlieHebdo. La liberté de la presse mise à mal. République et démocratie menacées. Pensées pour les victimes."

Françoise Dumas, députée du Gard sur Twitter : "Soutien et pensée à #CharlieHebdo, parents et proches. La liberté de la presse vient d'être gravement touchée."

Yvan Lachaud, Président de l'Agglo de Nîmes sur Twitter : "#Attentat à #CharlieHebdo, la barbarie qui menace nos libertés doit être sévèrement combattue! Mes pensées vont aux familles des victimes".

Franck Proust, Député Européen du Gard sur Twitter : "Le journal @Charlie_Hebdo_ lâchement attaqué ce matin. Toutes mes pensées vont vers les victimes et leur famille. Ns devons faire preuve d'unité nationale suite à cet acte ignoble, cet attentat terroriste qui touche notre pays et la liberté de la presse".

Damien Alary, président de la région LR : "La barbarie et la violence de l'attentat perpétré contre les journalistes et le personnel de Charlie Hebdo sont effroyables. Aucun mot n’est assez fort pour exprimer notre peine. Au nom de tous les élus de la Région, je m’associe à l'immense douleur des familles des victimes. La presse et la république sont attaquées avec une détermination effrayante par des terroristes lâches dont la seule arme reste la terreur. Notre arme à nous est la liberté. Elle doit rester plus forte, toujours. Aujourd’hui, comme tous ceux qui défendent cette liberté, nous pouvons tous revendiquer «Je suis Charlie »".

Jean-Christian Rey, maire de Bagnols-sur-Cèze : "Nous sommes révoltés devant l'attaque lâche et barbare contre le journal Charlie Hebdo et la liberté d'expression, valeur centrale de notre République. Nous exprimons notre solidarité aux familles et aux proches des victimes."

Patrick Malavieille, maire de La Grand’Combe et vice-président du conseil général : "L’attaque brutale et inhumaine qui a frappé les locaux de Charlie Hebdo et fait plusieurs victimes est un acte intolérable. Cette barbarie nous interpelle toutes et tous en tant qu’êtres humains. Les Républicains doivent faire front face à cette attaque menée contre la liberté d’expression et la démocratie. Au nom du Conseil Municipal de La Grand’Combe et de la population toute entière, j’adresse ma solidarité aux victimes et à leurs familles. Les drapeaux de l’hôtel de ville et des édifices publics sont en berne."

Nicolas Cadène, Rapporteur Général à l'Observatoire de la Laïcité : "L’attentat contre le journal Charlie Hebdo qui a causé au moins 12 victimes parmi les journalistes et les policiers présents est d'une effroyable barbarie. Cet attentat dont on ne connait pas encore les revendications précises est une attaque insupportable contre nos valeurs essentielles, et plus particulièrement contre la liberté d'expression, pilier de notre République. La Nation toute entière doit maintenant, partout, s'unir. Contre les barbares qui s'attaquent à ceux qui nous protègent et ceux qui nous informent, nous devons faire front. Au delà de nos divergences politiques, philosophiques ou religieuses, nous sommes un peuple et nous devons montrer la détermination de ce peuple à défendre ce qu'il a de plus précieux."

Section de Nîmes du PCF : "Indignation, choc et émotion. Le carnage qui vient de frapper Charlie Hebdo nous plonge dans la stupeur et l’horreur. Rien, ne peut justifier une telle folie meurtrière. Cet acte barbare attente aux principes fondamentaux de notre République. Nous sommes choqués, indignés. Nos pensées vont aux victimes et à leurs proches, aux journalistes et salariés de Charlie Hebdo. Nous nous associons dès ce soir au rassemblement républicain à 18 heures, devant Carré d’Art".

Le comité Nîmes-Camargue du Parti de Gauche "condamne l'horreur absolue, l'assassinat de membres de la rédaction de Charlie Hebdo et de policiers. Nous appelons au plus large rassemblement ce soir à 18h devant les Arènes".

Howard Dooley, porte-parole des Jeunes UDI du Gard : "La France vient d'être une nouvelle fois frappée par la barbarie terroriste. Notre démocratie est attaquée. La barbarie était aux portes de nos frontières, elle est désormais sur notre territoire. La barbarie et les fanatismes de tout genre n'ont pas leur place dans notre société, et ils doivent être très sévèrement combattus. Au delà d'une atteinte à la liberté d'expression, les auteurs de l'attentat perpétré contre le journal Charlie Hebdo ont violé un ensemble de droits fondamentaux que promeut notre Nation. La France et le peuple qui la compose se sentent menacés et vivent dans l'insécurité. Bien plus qu’une vengeance, c'est une incitation à la Haine de la France, pays des Lumières, des Droits de l'Homme et de la liberté d'expression. Les français comptent sur leurs représentants, afin que l'horreur perpétrée à l'arme de guerre en plein Paris soit sévèrement condamné. Les Jeunes UDI du Gard se joignent à la douleur des familles des victimes et appellent à l'unité nationale."

Catherine Bernié-Boissard, conseillère municipale Nîmes : "Effroi et compassion sont les sentiments que l’on éprouve devant cet attentat. Journalistes et forces de l’ordre sont morts pour la défense d’une société de liberté. Mais aussi détermination. Les communautés religieuses réunies ce dimanche à Nîmes témoignent que la compréhension mutuelle peut l’emporter sur les fanatismes. Par delà ce qui divise les esprits et sépare les hommes, c’est à nous tous de choisir la civilisation contre la barbarie."

Jean Paul Boré, conseiller régional Languedoc-Roussillon : "Lâche attentat terroriste chez Charly Hebdo. C’est l’horreur !  Il est l’affaire de lâches individus enivrés d’une bestialité sans nom. La France doit se dresser contre ce qui est étranger à ses valeurs de liberté. Nous devons affirmer notre solidarité envers les journalistes. Jamais nous ne devrons accepter que soit remise en cause leur liberté car c’est celle de toute la population qui serait menacée ensuite. Ces lâches souhaitent  terroriser le pays. Ne cédons pas à la peur. Soyons unis plus que jamais autour des Valeurs de la République."

Julien Domenech, président du Club de la presse et de la communication du Gard : "Le Club de la Presse et de la communication du Gard condamne de la manière la plus ferme cette attaque criminelle et ces horribles meurtres. Nous pensons en premier lieu aux victimes, à leurs familles et leurs proches. En ces circonstances dramatiques, l'association tient à adresser tout son soutien au journal Charlie Hebdo qui participe fortement au pluralisme de l’information et à la liberté de la presse. Il n'y a pas de mots assez forts pour exprimer aujourd'hui la tristesse et la colère de la profession. Le massacre perpétré contre la rédaction de Charlie-Hebdo est une horreur qui nous frappe toutes et tous."

Claire Starozinski, Présidente de l'Alliance Anti-Corrida : "Cabu, Charb, Tignous, Luz, sont membres d'honneur de l'Alliance Anticorrida. Ils ont  réalisé de nombreux dessins pour soutenir l'Alliance Anticorrida en diverses occasions. Au-delà de la stupeur face à un attentat d'une violence inouïe, nous adressons aux familles toute notre compassion."

Mgr Olivier Ribadeau Dumas, secrétaire Général et Porte-parole de la CEF : "La Conférence des Evêques de France tient à exprimer sa profonde émotion et l’horreur que provoque l’attentat perpétré au siège du journal Charlie Hebdo. A l’heure actuelle, ce sont 12 personnes qui ont été assassinées lors d’une attaque organisée tandis que plusieurs autres sont encore entre la vie et la mort. L’Eglise en France adresse d’abord ses pensées aux familles et aux proches des victimes qui se trouvent face à l’horreur et à l’incompréhension. Elle assure aussi la rédaction et l’équipe de Charlie Hebdo de sa grande tristesse. Une telle terreur est évidemment inqualifiable. Rien ne peut justifier une telle violence. Elle touche de plus la liberté d’expression, élément fondamental de notre société. Cette société, constituée de diversités de toutes sortes, doit travailler sans cesse à la construction de la paix et de la fraternité. La barbarie ainsi exprimée dans cet assassinat nous blesse tous. Dans cette situation ou la colère peut nous envahir, nous devons plus que jamais redoubler d’attention à la fraternité fragilisée et à la paix toujours à consolider".

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “JE SUIS CHARLIE Les réactions nombreuses des personnalités du Gard”

  1. Les français sont solidaires après ce lâche attentat, c’est très bien !! Ils se ressoudent c’est très bien, ils seront d’autant plus forts !
    La force, ce n’est qu’une question de faiblesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité