A la uneActualitésPolitique

FAIT DU JOUR Abdallah Zekri : « Il faut arrêter de demander aux musulmans de s’excuser »

Abdallah Zekri, le président de l'observatoire contre l'islamophobie et membre du bureau du CFCM. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Abdallah Zekri, le président de l'observatoire contre l'islamophobie et membre du bureau du CFCM. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Le Nîmois et président de l'observatoire contre l'islamophobie du CFCM nous livre son analyse suite aux attentats qui ont secoué la France ces derniers jours. 

ObjectifGard : Hier les Français et les Gardois se sont mobilisés en masse pour dénoncer les actes terroristes. Vous y avez participé. Qu'est-ce que vous avez voulu montrer ?

Abdallah Zekri : J'ai marché à Nîmes où nous étions réunis dans notre diversité, quelle soit politique ou religieuse pour défendre la liberté d'expression et dénoncer le terrorisme. J'ai montré avant tout que j'étais un citoyen français qui aime son pays et défend ses valeurs.

ObjectifGard : Comment la communauté musulmane réagit face à ces attentats ?

Abdallah Zekri : Les musulmans ont condamné ces actes criminels qui portent atteinte à leur religion. L'islam ne véhicule pas des valeurs de haine et n'appelle pas au meurtre !

ObjectifGard : En 2008 vous avez déposé plainte contre certaines caricatures de Charlie Hebdo… 

Abdallah Zekri : Nous avons choisi le recours judiciaire. Nous trouvions choquants et insultants deux dessins de l'hebdomadaire : la caricature montrant Mahomet avec une bombe sur la tête et celle du prophète avec les mains sur le visage qui disait "C'est très dur d'être aimé par des cons".  Nous avons été déboutés et nous avons accepté le verdict. Nous n'avons ni sombré dans la propagande, ni dans les discours d'insultes et de haine.

Photo : Thierry Garzia, animateur France Bleu Gard Lozère.
Photo : Thierry Garcia, animateur France Bleu Gard Lozère.

ObjectifGard : On a le sentiment que notre société demande aux musulmans de se dissocier de ces actes. N'est-ce pas la preuve qu'ils n'ont pas tout à fait trouvé leur place dans notre communauté nationale ?

Abdallah Zekri : Bien sûr ! On va toujours demander aux musulmans de se désolidariser, aux imams de pratiquer un "islam de France". Il n'y a qu'à nous que l'on demande cela ! Il faut arrêter de demander aux musulmans de s'excuser. Ces terroristes  auto-proclamés musulmans ne représentent qu'1% et de plus, 40 % de ceux qui partent combattre à l'étranger sont des convertis. Il faut arrêter de faire des amalgames.

ObjectifGard : Durant ces trois jours, on a vu un véritable "sursaut républicain". Quelles conséquences politiques vont avoir les attentats selon vous ?

Abdallah Zekri : Regardez, les messages politiques de rassemblements et d'unité nationale ont été très forts. Alors je ne suis pas devin, mais depuis quelques jours nous n'entendons plus parler des échecs de François Hollande… Nous écoutons ces discours politiques à travers lesquels il fait figure de grand rassembleur.

Objectifgard : A Beaucaire nous avons vu une France divisée… Le FN pourrait gagner des voix ?

Abdallah Zekri : Il n'y a eu des incidents qu'à Beaucaire ! Et c'est avec des militants du FN et des gens issus de la diversité qui n'acceptent pas que le maire qui les représente soit FN. Si Marine Le Pen n'avait pas été présente, je pense que cela ne se serait pas produit.

Dimanche lors du rassemblement nîmois. Photo : Eloïse Levesque

Objectifgard : On a vu des images terribles de ces terroristes qui se revendiquent d'Allah… Comment analysez-vous ce phénomène ?

Abdallah Zekri : Avant le terrorisme était importé, aujourd'hui ce sont des ennemis de l'intérieur. Cela devient inquiétant. Je connais beaucoup de familles dont le fils ou la fille a été embrigadé via les réseaux sociaux. Il y a ces filles qui refusent de me serrer la main parce que je suis un homme, ou ces garçons qui traitent leur mère de mécréante. Ces jeunes ne vont pas à la mosquée. Si on devait réfléchir sur les causes, il y a d'abord le chômage, la pauvreté mais surtout le sentiment de rejet et le racisme véhiculé dans certains discours politiques.

Objectifgard : Comment peut-on lutter contre le terrorisme selon vous ? 

Abdallah Zekri : C'est très difficile. A mon niveau, je pense que les responsables religieux devraient créer un site internet pour livrer des messages.

Au niveau législatif, j'entends parler de déchéance de nationalité : c'est stupide ! Ces jeunes sont nés en France, ont grandi ici. Ils n'ont qu'une nationalité. On va les mettre où si on leur enlève leur nationalité ? Le conseil constitutionnel ne l'acceptera jamais alors arrêtons de jouer sur ce terrain là.

Le véritable problème aujourd'hui, c'est de savoir ce que l'on va faire d'eux. Certains sont partis combattre le régime de Bachar-Al-Assad en Syrie et se retrouvent entre les mains des islamistes. D'autres pourraient très bien demander à rentrer en s'excusant et perpétrer des attentats sur notre sol. Le sujet est complexe, je pense qu'il faut l'étudier au cas par cas. La police sait le faire. Je lui rends d'ailleurs hommage pour son efficacité et son dévouement.

Propos recueillis par Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

9 réactions sur “FAIT DU JOUR Abdallah Zekri : « Il faut arrêter de demander aux musulmans de s’excuser »”

  1. La réaction de Nicoleft est révélatrice, quoi que disent les musulmans ça ne suffira pas. Quand ils se taisent, on leur demande de condamner, et quand ils le font visiblement ça ne suffit pas à convaincre ou on doute de leurs propos. Ce qui est sidérant en effet, c’est de demander aux musulmans de s’excuser, de condamner pour des actes qui relèvent de la barbarie ou de mouvements sectaires. On leur demande de se justifier, comme si avoir du coeur et de la compassion était seulement l’apanage des autres civilisations. Avant de condamner en tant que musulman, ces gens là condamnent en tant que citoyen et en tant qu’être humain, comme tout un chacun. Ce sont des êtres humains comme tout le monde, avec un coeur. On ne demande pas à un juif, un chrétien ou un bouddhiste de condamner au nom de valeurs religieuses ou morales.

  2. 1% sont des extrémistes parmi les musulmans Monsieur Zekri…
    Quand on sait qu’il y a environ 1,661 milliard de musulmans à travers le monde on a de quoi s’inquiéter. Car oui; 1% de 1,661 milliard c’est plusieurs millions de possibles terroristes ! L’heure est grave.

    1. Si on pousse un tout petit peu votre raisonnement, il suffirait de supprimer la religion musulmanne pour supprimer le terrorisme ?… tout comme il suffirait de supprimer les chauffeurs de cars pour éviter de nouveaux Emile Louis ?… Et pour supprimer la connerie, qui faudrait-il supprimer ?
      Tous les extrêmistes sont dangereux : qu’ils soient religieux ou laïcs.
      Apprendre à vivre ensemble est notre seule issue… et ce n’est pas facile… parole de Charlie !

  3. Ce qui est grave c’est que la radicalisation touche les jeunes. Ce qui montre l’échec des autorités musulmanes de France, des parents et de l’école. Y’a donc du boulot à tous ces niveaux en plus d’Internet. Faudra éviter de sombrer dans la phobie sécuritaire celle qui restreint toutes les libertés.

  4. Je ne comprends pas pourquoi pas plus Objectif Gard que Midi Libre ne parle de Lassana Bathily, ce jeune malien musulman qui a sauvé 15 personnes dans le magasin casher, en les cachant dans la chambre froide au moment ou Amedy Coulibaly entrait dans ce magasin. Lorsqu’il est sorti de sa cachette pour aider la police, les policiers l’ont arrêté et menotté pendant 1h30 avant de réaliser leur erreur.
    « Et oui, j’ai aidé des Juifs. On est des frères,  » a-t-il dit.
    Alors: 3 criminels musulmans ont assassiné 17 personnes, un autre musulman en a sauvé une quinzaine.
    Une pétition circule pour demander à François Hollande que Lassana Bathily soit naturalisé Français:
    https://www.change.org/p/elysee-accordez-la-nationalit%C3%A9-fran%C3%A7aise-et-la-l%C3%A9gion-d-honneur-%C3%A0-lassanabathily

  5. oui Gépé, cet homme avant d’être musulman est un être humain, et il les aidés comme l’aurait fait n’importe quel citoyen sans doute, musulman ou pas. et on le remercie pour son courage. on devrait même pas citer sa religion s’il n’y avait pas les préjugés, mais ça fait partie de la pédagogie. pour ce qui est des forces de l’ordre, on peut les remercier pour leur travail; oui les préjugés et les précautions ont fait qu’il a été menotté par prévention. Mais, on peut les remercier de ne pas avoir tiré sur lui ce qui montre leur professionnalisme. qui sait ce qui se serait passé, si cette situation avait eu lieu aux Etats unis avec les évènements récents que l’on sait entre policiers et noirs …

  6. Personne ne demande aux musulmans de s’excuser mais par contre comme il y a des barbares qui commettent des atrocités au nom de leur religion, ils ne peuvent rester en retrait. Ils sont déjà à l’étranger les principales victimes de ces islamo-nazis , ils pourraient le devenir sur le sol français si le FN souffle sur les braises qu’ils n’auront pas contribué à éteindre. Faut monter au créneau et combattre ces fous qui se réclament d’Allah ou Mahomet. A défaut d’être suffisant : c’est nécessaire et indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité