A la uneActualités

FAIT DU JOUR Des équipements d’aqua-fitness innovants fabriqués à Vézénobres

Pratique du Trampostep en piscine.
Pratique du Trampostep en piscine.

Aqua-Nautic, c'est le nom de la société créé il y a tout juste un an à Vézénobres par Brice Martigné, un Gardois d'adoption. Il y conçoit des équipements d'aqua-fitness innovants vendus dans à travers l'Hexagone mais aussi à l'échelle européenne.

Brice Martigné, 35 ans, surfe sur la vague de l'aqua-fitness. C'est en janvier 2014 qu'il s'est lancé dans l'aventure, après avoir quitté un poste de responsable produit dans une chaudronnerie industrielle du bassin alésien. Son ambition ? Fonder une société spécialisée dans la conception et la réalisation d'équipements destinés à la pratique du sport en piscine. « J'ai toujours voulu inventer des outils, trouver des systèmes nouveaux, depuis tout petit déjà. Ensuite, le monde de l'eau me plaît depuis toujours et j'avais déjà quelques idées de fabrication dans le domaine du nautisme », raconte t-il. Brice Martigné développe alors une large gamme, composée aujourd'hui d'une trentaine de produits.

Un brevet pour le Trampostep

Côté pile, un trampoline, côté face, un step : voici le Trampostep. C'est l'un des équipements phares proposé et breveté par le créateur d'Aqua-Nautic. « Je l'ai conçu suite à la demande d'un client qui voulait un trampoline un peu particulier », explique t-il. L'avantage de ce matériel, par rapport à l'aqua-bike (pratique du vélo dans l'eau, Ndlr), est sa praticité d'utilisation : il est très léger, donc plus facile à installer au fond d'un bassin. Cette innovation a séduit un distributeur européen, qui commercialise désormais le produit dans plusieurs pays.

En France, Aqua-Nautic a également su se faire une place dans l'univers de l'aqua-fitness grâce à ses autres créations : le pool-dance, une barre verticale qui permet de nombreux exercices pour le haut du corps et les jambes, le tapis de marche pour travailler les fessiers et les cuisses, le trampoline classique ou encore des accessoires d'aquagym comme l'aqua-leg (haltères au pied). Des produits que les centres de remise en forme et les collectivités achètent en nombre, sachant que les particuliers ne représentent que 5 % de la clientèle de Brice Martigné.

Voir plus grand

Pour 2015, le Gardois envisage d'installer son activité dans des locaux plus adaptés que son domicile et peut-être d'effectuer un premier recrutement. S'il est déjà bien présent dans l'Hexagone et en Europe, il rêve à présent de se faire connaître à l'international. « J'ai déjà quelques contacts aux Etats-Unis et en Chine », assure t-il. Côté innovation, il a déjà des nouvelles idées en tête, dont celle de créer « une discipline dans l'eau pour les personnes paraplégiques ». Mais en attendant que son nouveau projet se construise, pas question d'en dire plus...

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité