Actualités

ALÈS Des dommages et intérêts pour les ex-employés de Call-Expert

Les ex-salariés de Call Expert
Les ex-salariés de Call Expert

Six mois de salaires d'indemnités, voici ce qu'ont obtenu hier 33 anciens salariés de la société de télémarketing Call Expert devant le Conseil des prud'hommes d'Alès.

Un peu plus de quatre mois après l'examen aux prud'hommes des plaintes des ex-employés de Call Expert, le jugement a été rendu ce jeudi 22 janvier. 33 anciennes opératrices de l'entreprise - basée à Saint-Christol-lès-Alès et mise en liquidation judiciaire en juillet 2013 -, ont obtenu l'équivalent de six mois de salaire, au titre de dommages et intérêts.

En effet, le Conseil des prud'hommes a considéré que la filiale saint-christolenne "n'avait pas d'autonomie de gestion et que toutes les décisions devaient être prises par la maison-mère qui se trouve en Picardie, elle-même liquidée quelques temps après", explique l'avocat des salariés, maître Alain Ottan. Et d'ajouter : "Une série de contentieux est engagée pour faire connaître cette notion de co-emploi", grâce à laquelle les licenciements décidés à Saint-Christol-lès-Alès deviennent "sans cause réelle ni sérieuse".

Les nouvelles indemnités, qui seront versées par l'assurance de garantie des salaires, s'élèvent jusqu'à 14 000 euros par employé. Une centaine de personnes avaient perdu leur emploi lors de cette liquidation.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité