A la uneActualités

ESPAGNE Un Adjudant Nîmois parmi les victimes du crash de l’avion de combat F-16

© Armée de l'air
© Armée de l'air

Ce lundi 26 janvier 2015, un drame d’une rare violence a eu lieu sur la base aérienne d’Albacete en Espagne. Un avion de combat F-16 grec s’est écrasé sur un des parkings de la base où étaient stationnés des aéronefs et du personnel de nationalités différentes, dont plusieurs Français.

Neuf aviateurs français sont décédés dans ce dramatique accident dont l'Adjudant Thierry Galoux, originaire de Nîmes. Cinq autres Français sont grièvement blessés.

L’armée de l’air a diffusé ce mardi les biographies des aviateurs décédés notamment celui de l’adjudant Nîmois : "Né le 27 mai 1973 à Nîmes, l’adjudant Thierry Galoux intègre l’armée de l’air le 29 novembre 1994. À l’âge de 21 ans, il commence donc sa carrière à Nîmes pour obtenir son certificat d’aptitude militaire. En mai 1995, il intègre les bancs de l’école de la base aérienne 721 de Rochefort pour suivre sa formation spécialisée de sous-officier mécanicien. Électronique, systèmes embarqués, matériel et environnement, l’adjudant Galoux enrichit son panel de connaissances avant d’être affecté sur la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy en octobre 1996. Il intègre d’abord le groupe d’entretien et de réparation des matériels spécialisés puis l’escadron de soutien technique aéronautique, en charge notamment de la maintenance des Transall. Après 12 ans passés dans la Beauce, et de nombreux détachements à l’étranger, il rejoint la base aérienne 279 de Châteaudun, au sein du groupe d’entretien, de réparation et de stockage avion. Désireux d'enrichir ses compétences professionnelles sur avion de chasse, il acquiert sans difficulté, dès sa première année d’affectation, les connaissances techniques nécessaires. Chef d’équipe maintenance avionique depuis le 1er septembre 2014, ce sous-officier de carrière particulièrement méthodique et rigoureux exerce ses attributions avec détermination, assumant ainsi pleinement sont rôle de cadre. Ses qualités en font un exemple pour les plus jeunes qu'il encadre avec une grande implication, tant dans le domaine militaire que technique. L’adjudant Galoux était titulaire de la médaille d’outre-mer agrafe République de Côte d’Ivoire et de la médaille d’argent de la défense nationale. L’aviateur était marié et avait deux enfants. Âgé de 41 ans, il est mort dans l’accomplissement de sa mission au service de la France."

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité