A la unePolitique

ALÈS L’agglo « bien armée » face à la baisse des dotations de l’Etat

Max Roustan et Christophe Rivenq, lors du dernier conseil de communauté. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Max Roustan et Christophe Rivenq, lors du dernier conseil de communauté. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Le débat d'orientation budgétaire était au menu du dernier conseil de communauté. Le président Max Roustan s'est voulu rassurant sur la capacité de l'agglomération à faire face à la baisse des dotations de l’État.

« C'est un avenir bien sombre qui nous attend. Nous sommes face à une conjoncture inédite », a introduit Max Roustan lors du débat chargé de définir les orientations budgétaires pour 2015. L'année s'annonce difficile pour les collectivités, mises à contribution pour réaliser les 50 milliards d'euros d'économies annoncés par Manuel Valls. En effet, elles doivent se serrer la ceinture à hauteur de 11 milliards d'euros. « Heureusement, nous avons des fondements solides », a rassuré le patron de l'agglomération, sans cacher toutefois son animosité envers le gouvernement en place. « Jusqu'en 2017, l’État va nous ponctionner 12 millions d'euros tout en nous donnant des compétences en plus ! Il va falloir trouver des solutions innovantes pour aborder l'avenir ».

Concernant les grands projets prévus cette année, Max Roustan envisage donc de poursuivre « un programme d'investissement minutieux sans alourdir l'endettement ». Les réalisations porteront notamment sur la rénovation urbaine (dans le cadre de l'Anru 2), l'agrandissement du campus de l’École des mines, la fin des travaux du musée des vallées cévenoles à Saint-Jean-du-Gard ou encore l'installation du très haut-débit pour les entreprises. Claude Cerpedès, maire de Saint-Martin-de-Valgalgues a profité de cet énumération pour glisser un projet qui lui tient à cœur : la réalisation de l'aire mémoriale de Ladrecht, destinée a rappeler aux générations futures la solidarité de la profession minière. « Je souhaite vivement que ce chantier aboutisse en 2015, comme ça aurait du être le cas depuis 10 ans ». L'élu PS Benjamin Mathéaud, a, quant à lui, préconisé "une cure de désintoxication collective à la dépense publique". Pas de réponse de Max Roustan, qui estime que sans ce plan d'économies imposé par l’État, "l'avenir serait radieux pour Alès agglo".

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

8 réactions sur “ALÈS L’agglo « bien armée » face à la baisse des dotations de l’Etat”

  1. L’Agglo va devoir se serrer la ceinture en rognant ici ou là sur des dépenses parfois utiles aux citoyens par contre elle va emprunter pour réaliser un golf de luxe. Cherchez l’erreur?
    Le fameux CIF , si cher à Roustan, est un piège à élus gogos et il n’en manque pas à l’Agglo. Le Coefficient d’Intégration Fiscale (CIF) permet certes de maintenir ou freiner la baisse des dotations de l’Etat mais à quel prix. Celui du transfert de plus en plus de compétences à l’Agglo : ce qui fait des maires des communes de l’Agglo, des gestionnaires de « coquilles presque vides » qui doivent quémander de l’argent au seigneur Roustan pour leurs projets. c’est pourquoi ils se couchent presque tous et votent n’importe quoi même un projet ruineux, imposé aux citoyens de St Hilaire. C’est lamentable : c’est l’Agglo d’Alès.

    1. Vous devriez être mieux renseigné sur ce projet qui ne va rien coûter à la collectivité et qui va créer des emplois, amener des extérieurs qui vont dépenser leur argent et amener de la richesse à notre région

  2. Enfin quelqu’un qui connait le plan de financement ! Bernadette, des détails, donnez des infos SVP.
    Malgré les demandes, même la commune de ST Hilaire n’en a pas, ni les élus qui ont quand même voté la dernière délib !!!.
    A moins que vos propos ne soient que des incantations et ne relaient que des on-dit ne reposant sur aucune étude sérieuse.

    1. Voir
      -Journal Alès Agglo n° 20
      -Article Midi Libre du 1 février 2015
      -Présentation du Projet « Eco-site des Hauts de Saint-Hilaire » de décembre 2014 (Alès Agglomération)

  3. Bernadette, on parle de chiffres officiels et de plan de financement, pas de propagande, vous êtes vraiment crédule, pourquoi refuser la transparence, à moins que….
    Vous avez vu qui il y a sur la photo du midi libre, regardez bien, vous vous voulez que les st hilairois fassent confiance les yeux fermés ? La présentation du projet ne suffit pas. Il faut prendre les cartes et s’y intéresser de plus près et vous en verrez par vous même tous les travers et au delà, toutes les conséquences pour la commune. Le projet doit mûrir encore !!!

  4. Ah! enfin bientôt un golf, la panacée à tous les maux de notre société et gratuit en plus vous dis-je! oui-oui et comme tous les gens aisés vont courir chez nous, quelle manne,on va tous se remplir les poches! Enfin tous ou presque ! euh ! non, certains!
    Et LES ST HILAIROIS LAISSENT FAIRE ?
    Il parait que c’est sur des friches cultivées qu’on va urbaniser! ah bon! cultivées? Mais alors, c’est pas des friches, ya des cultures déjà sur cette zone et des paysans!
    Décidément on comprend rien à leur charabia! Ces élus alors qu’est ce qu’ils nous font avaler comme couleuvres!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité