A la uneActualitésPolitique

DÉPARTEMENTALES 2015 Nîmes 4 : « La gauche qui gouverne » de Jean Denat

De gauche à droite :  Photo : Coralie Mollaret /Objectif Gard.
De gauche à droite : Corinne Giacometti (suppléante) ; Jean Denat, président du conseil départemental ; Marine El Fakir (titulaire) ; Jean-Paul Boré (titulaire) ; Bernard-Auzon Cape, conseiller général sortant devenu suppléant de J-P.Boré et la députée PS, Françoise Dumas. Photo : Coralie Mollaret /Objectif Gard.

C'est une bataille "sans état d'âme" qui est livrée entre Jean-Paul Boré, soutenu par la Majorité départementale et la candidate PCF Sylvette Fayet, sous les regards gourmands de l'UMP Richard Tibérino et du FN. 

Le canton de Nîmes 4, qui regroupe les quartiers de Pissevin et Valdegour, a le coeur à gauche. Le conseiller général sortant devenu suppléant de Jean-Paul Boré, Bernard Auzon-Cape, y est d'ailleurs élu depuis 2008. Dans le cadre du rassemblement de la gauche, le président PS du conseil départemental Jean Denat a décidé de soutenir le duo Jean-Paul Boré / Marine El Fakir Mornet. Sa jeune partenaire de 23 ans n'est autre que son ancienne numéro deux des municipales*. Un choix audacieux, comme en convient la députée Françoise Dumas qui a choisi de soutenir "sans état d'âme" son ancien adversaire Jean-Paul Boré. Le moment est rare, la photo encore impensable il y a quelques mois après les querelles fratricides de la gauche aux municipales nîmoises.

Division de la gauche

"C'est vrai que ça n'a pas été facile de recoudre à vifs des plaies encore béantes", déclare Jean Denat, "mais cette gauche que vous voyez ici, c'est celle qui gouverne, celle qui travaille pour le Gard et la vie des Gardois". Se revendiquant "pragmatique", la Majorité départementale fustige le binôme déclaré du Front de Gauche. Sylvette Fayet, conseillère municipale d'opposition à Nîmes et Hicham Abderrezak, responsable associatif, ont choisi de mener campagne contre l'austérité du gouvernement socialiste. Les candidats communistes de Nîmes et leurs motivations seront annoncés demain, à l'occasion d'une conférence de presse du PCF.

"Ne nous trompons pas d'élection, ne partons pas dans une logique suicidaire (…) puisqu'il faut faire au moins 12,5% des inscrits pour se qualifier au premier tour ", scande Jean-Paul Boré. A droite, Richard Tibérino se frotte les mains. L'adjoint à la sécurité du maire de Nîmes qui espérait une division de la gauche, s'imagine déjà siéger à l'hôtel du département. Les candidats FN Chantal Renoir et Bernard Monréal ne sont pas mécontents non plus.

Politique de la ville 

Las des polémiques, Jean Denat préfère avancer : "nous en avons marre des gens qui vivent de postures. Alors maintenant, on arrête de parler d'eux et, au travail pour le Gard !". Parmi les propositions avancées, la création d'un quartier des arts et l'amélioration de l'accessibilité au quartier. Marine El Fakir Mornet a déjà une expérience de la chose publique avec un master en droit public et management des collectivités territoriales : "les jeunes ne sont pas souvent très pris au sérieux. Vous, vous me faites confiance… (…) Si nous sommes élus, je serais la porte-parole des jeunes de ces quartiers et je souhaiterais contribuer à cette nouvelle urbanisation, au développement des transports… ". En cas d'élection, le président du conseil départemental a promis de lui donner de véritables responsabilités dans le cadre de la politique de la ville.

* TPNA : Tous Pour Nîmes est son Agglomération est une association politique dont le porte-parole est le conseiller régional Jean-Paul Boré. TPNA a réalisé 9,22 % aux municipales à Nîmes.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

7 réactions sur “DÉPARTEMENTALES 2015 Nîmes 4 : « La gauche qui gouverne » de Jean Denat”

  1. Pour l’idée de la création d’un quartier des arts c’est une excellente idée, faudrait juste rajouter: des arts et de la Mode.
    Par ce que la Mazette, ça pique les yeux…

  2. J’aime beaucoup Benabar, je vous propose de vous faire découvrir un extrait d’une chanson: « le dîné »

    En plus faut que je fasse un régime
    ma chemise me boudine,j’ai l’air d’une chipolata,je peux pas sortir comme ça.
    Ça n’a rien à voir,je les aime bien tes amis, mais je veux pas les voir
    parce que j’ai pas envie.

  3. jeromesgallo vous parlez d’une foire à la charcuterie du producteur aux consommateurs. Belle photo d’artisans….on dirait presque des élus

  4. ‘Jean noel’ je vous rassure ce n’est pas la nouvelle égérie de chez Chanel.
    il s’agit de Dame Giacometti je serai incapable de vous dire concrètement ses fonctions ni ses compétences . il me semble qu’avant d’avoir le métier d’ élu elle avait aussi un vrai travail ( dans les assurances ou mutuel en truc dans le genre …)

  5. La dame de droite c’est la députée Dumas Françoise. Effectivement elle n’a pas l’air très emballé par ce qu’il se passe. Ca peut paraître déconcertant au départ… mais on commence à en avoir l’habitude.
    Elle est venue pour être raccord avec le cadre baleine accroché au mur. C’est la touche glam de la photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité