A la uneActualitésPolitique

DÉPARTEMENTALES 2015 Redessan : la division de l’UMP profite au duo Pedro/Richard

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
De gauche à droite : le maire de Saint Gervazy et suppléant , la maire de Redessan Fabienne Richard, Gérard Pédro, le maire de Remoulins et Anny Boffa, conseillère municipale d'opposition de Montfrin. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Le maire de Remoulins, Gérard Pedro et son homologue de Redessan Fabienne Richard se lancent - sans étiquette ni soutien apparent - dans la bataille des départementales sur le canton de Redessan. La droite, divisée, avantage l'élection du binôme.

Un duo sans étiquette ni soutien. C'est un peu le "ni-ni" du ticket Pedro-Richard qui part livrer bataille dans le canton de Redessan pour les départementales des 22 et 29 mars. Après le redécoupage, le nouveau territoire englobe une partie de l'ex-canton d'Aramon, de Marguerittes et de Remoulins. Soutenu, au départ, par la majorité départementale - rappelons que Gérard Pédro est encarté au PS - le président du conseil départemental a dû se raviser, sans pour autant présenter des candidats. Le geste appelle-t-il au renvoi d'ascenseur pour l'élection du nouveau président du conseil département ? "Nous ne nous prononçons pas pour l'instant sur la majorité que nous intégrerons, c'est trop tôt", insiste la maire de Redessan Fabienne Richard, par ailleurs délégué communautaire dans le groupe d'Yvan Lachaud. Les deux élus, misent avant tout "sur la proximité avec les populations" à l'heure où des grandes réformes territoriales chamboulent les repères politiques et administratifs.

Pour leur combat électoral, le binôme possède un atout majeur : la division de la droite. Si l'UMP a officiellement investi sous les couleurs du "Bons Sens Gardois" Muriel Dherbecourt (UMP) / Gérard Blanc (DVD), le duo Olivier Sauzet et Mélanie Dufour, tous deux encartés à l'UMP, ont décidé de se présenter. "Je connais Mélanie Dufour, elle est élue à Redessan dans l'opposition", note Fabienne Richard avant de glisser : "on ne prend pas sa revanche des municipales, cela ne va pas dans l'intérêt général". Une procédure d'exclusion a été entamée par l'UMP. Les deux candidats ne sont pour l'instant que suspendus du parti.

Redessan : l'enjeu du ferroviaire 

Sans bilan à leur actif si ce n'est leur travail de maire, les candidats saluent certaines actions du conseil départemental comme : la rénovation du collège de Remoulins, l'entretien du réseau routier autour de la commune de Saint-Gervasy.  Parmi les premières idées avancées, Gérard Pedro s'est prononcé pour la réouverture de la ligne ferroviaire de la rive droite du Pont-du-Gard qui, aujourd'hui, fait passer uniquement les marchandises. Autre dossier important : la gare TGV de Manduel qui doit être livrée d'ici 2017. "J'ai trouvé le conseil général un peu léger concernant ce projet qui a un très fort impact économique pour notre territoire", avance Fabienne Richard. Pour rappel : l'ex-président Damien Alary s'était opposé à l'infrastructure.

Aujourd'hui, les batailles se poursuivent autour de la zone d'aménagement pour savoir, si oui ou non, il y aura des logements. Ce soir, Fabienne Richard doit rencontrer avec son conseil municipal l'urbaniste du projet Bernard Reichen. Ce n'est qu'après que la maire et délégué communautaire donnera son avis sur la question…

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “DÉPARTEMENTALES 2015 Redessan : la division de l’UMP profite au duo Pedro/Richard”

  1. il y a aussi une candidature de gauche sur ce canton : celle de BENOIT GARREC maire écologiste de Collias et de MURIEL BLACHERE militante Front de Gauche, engagés dans une démarche citoyenne d’alternative aux politiques d’austérité déclinées par l’équipe de Denat et du PS dont les candidats en sont réduits à cacher leur appartenance. A noter que la spécialité politicienne des candidats PS, Pédro, comme les sortants Martinez et Pissas par exemple et de faire duo avec des co-candidates plutôt classées à droite. On en rirait si ces gens là ne faisait pas le lit du FN tant par leur comportement carriériste que par les ravages de leur austérité.

  2. Qu’il est facile de vouloir raser gratis en attendant le grand soir ! C’est une chance pour le canton de redessan d’avoir une candidature de deux maires républicains comme Gérard Pedro et Fabienne Richard. Hurler au loups c’est facile, prendre ses responsabilités devant le fn ou une droite poreuse à ses idées c’est autre chose.

  3. La politique de pédro dans la communauté des communes pdg, c’est comme dans certains cirque une fois mais pas deux. Tout pour remoulins rien pour les autres communes. Il peut se targuer de l entretien de sa ville, pas sur que sa coéquipière arrive à récupérer quelques miettes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité