A la unePolitique

DÉPARTEMENTALES 2015 Bagnols : les communistes présentent « une liste d’union contre l’austérité »

Mourad Abadli, Laurette Bastaroli, Geneviève Sabathé et Michel Tortey, candidats et suppléants PCF - Front de Gauche sur le canton de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Mourad Abadli, Laurette Bastaroli, Geneviève Sabathé et Michel Tortey, candidats et suppléants PCF - Front de Gauche sur le canton de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Nous ne mangeons pas de socialistes au petit déjeuner. » Malgré leurs divergences, les communistes de Michel Tortey, secrétaire de la section PCF du Gard rhodanien l’affirment « il y a des socialistes avec qui on peut travailler. »

C’est le cas sur le canton de Bagnols, où le PCF-Front de Gauche a choisi d’investir Geneviève Sabathé ­— encartée au PS ­— et Mourad Abadli ­— 10 ans de PS derrière lui avant de passer chez les communistes — avec Michel Tortey et Laurette Bastaroli, deux communistes « historiques » en suppléants. « Notre démarche est de rassembler le plus possible sur des démarches anti-austérité, ce qui nous a amené à prendre contact avec des personnes qui y sont hostiles », a poursuivi Michel Tortey.

« Ces listes sont l’avenir »

Geneviève Sabathé n’attend pas plus pour donner la couleur : « Ici il y a une liste d’extrême droite, une liste de droite et deux listes de centre droit », comprendre celles de Pissas-Nicolle et de Chapelet-Crépieux. Elle sera sans doute exclue du PS, mais affirme en « accepte(r) l’augure, ceux qui vont m’exclure se sont exclus de l’idéologie socialiste et se permettent d’exclure les vrais socialistes de gauche. » Et Geneviève Sabathé, qui « appartient aux socialistes contre l’austérité », voit dans sa candidature « une liste d’union contre l’austérité. Ces listes sont l’avenir, la première pierre de l’avenir politique de la France » avant d’évoquer « quelque chose qui pourrait être un Syriza à la française. »

Son binôme Mourad Abadli abonde : « j’ai quitté le PS et rejoint le PCF car le PS s’est éloigné de ses idées. » Il l’affirme : « mon combat il est contre l’austérité qui a transformé les quartiers de Bagnols en ghettos. J’ai grandi à Bagnols et j’ai l’impression de revenir 30 ans en arrière. » Et le candidat de lancer qu’« il serait grand temps qu’une nouvelle génération d’élus émerge dans ce département. »

Quant à Laurette Bastaroli, ancienne élue régionale et municipale à Bagnols, elle « tient beaucoup au développement de la culture, c’est l’émancipation humaine », rejointe par Michel Tortey : « la culture est une des domaines où on sabre à tout va, notamment à Bagnols. »

« Entendre et pas seulement écouter »

Sont visés les socialistes, « dont les candidats sont des élus, note Mourad Abadli. Je ne vois pas comment ils peuvent proposer de faire mieux alors qu’ils sont aux manettes. » Et à ceux qui les accuseraient de contribuer à diviser la gauche, sachant que le conseiller général sortant PS Alexandre Pissas se présente et que le PS a placé une équipe contre lui, Geneviève Sabatey répond que « nous ne participons pas à la division, par contre la liste de bric et de broc de Rey y participe dans le but d’exclure Pissas et peut faire perdre la gauche si les électeurs ne se reportent pas sur notre liste. »

Michel Tortey appuie : « la petite guerre Pissas - Rey dure depuis un moment. Mais où est le peuple ? » et affirme que son équipe « va travailler avec la population. On a un programme, on va l’enrichir par l’apport de nos concitoyens, les entendre et pas seulement les écouter. » Pour ce faire, les candidats ont prévu d’organiser des réunions citoyennes dans tout le canton. De quoi présenter leurs projets, comme « l’implantation du musée Albert-André aux Escanaux, à la place des bâtiments qui vont être détruits » ou « la création d’un conseil cantonal pour permettre aux élus et à la population de travailler ensemble, de suivre les dossiers et de contrôler les engagements que nous aurons pris. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “DÉPARTEMENTALES 2015 Bagnols : les communistes présentent « une liste d’union contre l’austérité »”

    1. Nous serions heureux de pouvoir discuter avec vous, n’hésitez pas à nous contacter et à nous rejoindre lors des réunions citoyennes que nous allons lancer sur différents thèmes. Geneviève Sabathé (candidate titulaire Socialistes contre l’Austérité.

  1. d’accord, tenez nous au courant de ces réunions avec la presse. c’est pas tous les candidats qui font ça et on aimerait savoir ce que vos proposez

  2. Tout ce que je vois moi, c’est que le bilan du conseiller sortant-président du sdis est nul et est à l’image de son représentant : absent. La lutte intestine contre le maire de bagnols a eu pour effet de « punir » la ville : le département est peu ou pas présent sur beaucoup de point de voiries, d’habitations et il a fallu monter au ministère pour débloquer des fonds (anru) pour les escanaux. Ne parlons même pas du sdis qui a servi d’outil de nuisance entre les 2 personnages et dont, là encore, la ville en a pâti. Le chirurgien aura beau s’épandre dans les pages du midi libre, personne n’est dupe. DEHORS!

  3. Réunion publique à Connaux, le jeudi 26 février à 18 heures, salle de la mairie. Les candidats titulaires de la liste Socialistes contre l’Austérité/PCF-FDG répondront aux questions des électeurs sur les thèmes suivants: Le canton, ses nouvelles prérogatives ? Les Départementales, pour quoi faire? La recomposition politique de la gauche est-elle en cours? Venez nombreux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité